Xénophobie en Afrique du sud : Bene M’poko persiste et signe : « aucun mort du côté congolais ! »

0
62

Face aux rumeurs et images qui continuent à circuler sur les réseaux sociaux montrant des personnes qui seraient des Congolais brulés vifs par les Sud-africains, Bene M’poko,  Ambassadeur de la RDC en Afrique du Sud a une fois de plus assuré qu’aucun congolais, jusqu’à preuve du contraire, n’est victime des violences au pays de Mandela.

Néanmoins, l’ambassade de la RDC a, dans un communiqué de presse rendu public lundi dernier, invité les ressortissants congolaisqui ont été directement ou indirectement victimes desdits actes,  à bien vouloir la contacter. « L’Ambassade de la RDC demande qu’une description, accompagnée des preuves tangibles, soit transmise au bureau de l’ambassade chargé des affaires politiques. Pour l’instant, tout est calme à Cap Town ! », peut-on lire  dans ce communiqué qui également condamne les récents  actes de violence perpétrés contre des concitoyens étrangers en Afrique du Sud.

            De son côté, Pépin Guillaume Manjolo, Ministre d’Etat en charge de la Coopération et Intégration Régionale, a indiqué qu’une équipe gouvernementale  va très bientôt se rendre en Afrique du Sud, avec comme objectif d’évaluer la situation sécuritaire des Congolais sur place.

            Dans une interview accordée à une chaine locale, il a fait savoir que dans le cadre de la coopération Régionale, il est important d’avoir un regard sur cette question car, a-t-il dit, l’Afrique du Sud, étant aussi membre de la SADC comme la RDC, doit se conformer aux différents protocoles qui régulent l’installation et la circulation des personnes ainsi que des biens. « Il y a aussi une grande commission mixte qui recadre en matière de coopération de circulation des biens et des personnes. Il n’est donc pas concevable que cette situation continue à perdurer et à causer énormément des dégâts même si  jusque-là, nous ne déplorons encore aucun mort du côté congolais. Raison pour laquelle, quelques membres du gouvernement vont effectuer un déplacement vers l’Afrique du sud pour rencontrer les autorités de ce pays afin de faire l’évaluation exacte de l’application des règles de la SADC ainsi que ceux de l’Union Africaine. Nous devons voir ensemble dans quelle mesure cela été appliqué ou pas et profiter d’échanger sur la manière de les mettre en œuvre», a-t-il indiqué. Perside Diawaku

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •