Vulgarisation des Résolutions 1325  et 1820 : un réseau des journalistes mis en place

0
81

18 ans après l’adoption des  Résolutions 1325 et 1820, essentiellement
focalisées sur la femme, paix et sécurité, celles-ci sont peu connues
du grand public en général mais aussi de la « femme », elle-même en
particulier. Telle est la raison qui a poussé le Cadre de Concertation
des Femmes Congolaise (Cafco), en partenariat avec Global Network of
Woman Peacebuilders (GNWP), à organiser un atelier à l’intention des
professionnels des médias, le jeudi 4 octobre 2018 à l’Hôtel Sultani
de Kinshasa.

Cette rencontre avait comme objectif de mettre à niveau les
professionnels des médias afin de leur permettre de vulgariser ces
résolutions, mais aussi promouvoir la femme des médias, faire en sorte
que la femme quitte le personnage négatif pour le positif.
Dans son adresse, Mavic Cabrera Balleza, présidente et directrice
général du GNWP, a souligné que son organisation trouve son intérêt
dans le renforcement des capacités des journalistes puisque ceci leur
permettra de bien vulgariser ces outils.
Pour ce faire, 60 participantes, dont 45 venant des organes de presse
de Kinshasa et 15 acteurs au développement des structures des
Organisations de la Société Civile (OSC), ont participé pour être
outillés, afin notamment de vulgariser les stratégies de mobilisation.
Les échanges se sont déroulés sous la forme des contributions avec le
concours de Annie Matundu (présidente de Wilf RDC). La Résolution 1325
édicte des recommandations par thème, à savoir la protection des
femmes et des filles, la prévention contre les discriminations à
l’égard des femmes et des filles, et la participation des femmes et
des filles à la prise de décisions.
Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •