Volcan Nyiragongo : Denise Nyakeru Tshisekedi au chevet des sinistrés

0
109

La Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi est allé à la rescousse des sinistrés de Goma. Arrivée dans le Nord-Kivu au lendemain de l’évacuation de cette ville, l’équipe de la fondation Denise Nyakeru Tshisekedi est au chevet des sinistrés. 

            Partie de Kinshasa à bord d’un avion pris en fret, elle a dû débarquer à l’aéroport de Kigali, au Rwanda, avant de prendre la route jusqu’à Goma.

           Au  nom de la première Dame de la République, la délégation a remis dimanche 30 mai 2021 un lot important de vivres et non vivres à  l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), qui assure la surveillance permanente des activités sismiques des volcans de la région. Ceci est un signe de fraternité en ce moment difficile de l’éruption qui frappe les populations de la partie Est de la République Démocratique du Congo.

            Cette délégation a procédé aussi à la remise des colis envoyés par la première Dame de la République aux sinistrés. « Maman Denise Nyakeru Tshisekedi nous a envoyés sici à Goma depuis plusieurs jours pour aider les sinistrés de l’éruption du Nyiragongo », a déclaré la responsable du social au sein de la fondation, Sarah Biselele. Elle a  poursuivi sa déclaration en ces termes : « Aujourd’hui, nous sommes venus vers vous parce que c’est grâce à votre travail de surveillance et d’études des activités de ce volcan que les autorités sont orientées sur les dispositions à prendre pour nous protéger. Nous n’avons pas beaucoup de moyens, les besoins sont énormes mais, nous vous avons apporté ces vivres et non vivres pour vous aider ».

La fondation Denise Nyakeru Tshisekedi prévoit aussi d’autres actions en soutien aux efforts des gouvernements provincial et national.

            La délégation va se rendre également à Sake, Rutshuru et Kibumba où des milliers d’habitants de Goma ont trouvé refuge, répondant au mot d’ordre du gouverneur militaire du Nord-Kivu en prévention d’une probable nouvelle catastrophe naturelle.

     Plus de 350 personnes sont à pied d’oeuvre pour surveiller les activités dans les cratères des volcans et dans les alentours afin de conseiller le gouvernement sur les actions à entreprendre en faveur des populations qui environnent les sites volcaniques.

Dorcas Nsomue Mpia

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •