Voici les animateurs des 6 commissions thématiques

0
378

R56A0795Le vendredi 9 septembre 2016, trois commissions thématiques ont été mises en place dans le cadre du dialogue qui se tient à la Cité de l’Union Africaine. Il s’agit notamment de la « Commission Elections », chargée d’examiner l’épineuse question du fichier électoral et de la séquence des élections, de la « Commission Sécurisation », qui devrait s’occuper des questions sécuritaire liées au processus électoral ; et de la « Commission de la confiance et de l’équité », chargée de réfléchir sur les mesures de confiance , de transparence et sur le code de bonne conduite.

On rappelle que la journée de samedi 10 septembre était consacrée à la répartition des   délégués au sein des commissions thématiques. Aussitôt après, chaque commission a procédé à la désignation de ses principaux animateurs. 

Ainsi, la « Commission Elections » sera dirigée par Emmanuel Shadary (Majorité Présidentielle) et Elysée Dimandja (Opposition) ; la « Commission Sécurisation » par Mashako Mamba (Majorité Présidentielle) et Moïse Nyarugabu (Opposition), la « Commission confiance et équité » par Mokonda Bonza (Opposition) et Raymond Tshibanda (Majorité Présidentielle).

La Société Civile, quant à elle, a positionné un représentant par commission, au poste de rapporteur.  Il faut noter également qu’un délégué du Groupe International de Soutien à la Facilitation sera présent dans chaque commission.

Il est prévu que ce mardi 12 septembre 2016, les trois commissions puissent présenter leurs rapports en plénière.

Il est bon de rappeler qu’au cours d’un point de presse qu’il a animé le vendredi 9 septembre 2016 à la Cité de l’Union Africaine, le Facilitateur du dialogue politique en République Démocratique du Congo, Edem Kodjo, a déclaré que la question de la libération des prisonniers politiques et de l’ouverture des médias fermés était sur le point d’être réglée.

Il a soutenu qu’un arrêté du ministre de la Justice portant libération de 110 prisonniers bénéficiaires de   la loi d’amnistie de 2014 venait d’être signé.

          Le diplomate a également réaffirmé que le dialogue restait ouvert et qu’il était disposé à accueillir les parties qui auront fait le choix de prendre le train en marche.

Concernant les sources de financement du dialogue, Edem Kodjo a martelé qu’il n’était pas le comptable du Forum. « Quand on me confie une mission par l’Union Africaine dans un Etat donné, je m’occupe de ma tache et je ne cherche pas à connaitre l’aspect financier »,  a-t-il déclaré.

Pourtant, les médias voulaient savoir si en dehors du gouvernement congolais, cité dans la « Feuille de route » du Comité préparatoire comme principal bailleur de ce forum, il y avait des contributions extérieures.

Eric Wemba

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •