Visibilité accrue de l’Ogefrem au port de Matadi : Anatole Kikwa satisfait de l’acquisition de la 2è Autogrue

0
444

 

ogefrem_siege « 2016 : Année de la Percée », telle est la devise d’Anatole Kikwa Mwata Mukambo, Directeur général a.i de l’Office de Gestion du Fret Multimodal (Ogefrem) pour l’année en cours. Il l’avait dévoilée lors de la cérémonie d’échange des vœux avec le personnel de son entreprise, intervenue le 16 janvier 2016.

En vue de sa matérialisation, un projet d’acquisition de la deuxième autogrue de l’Office était inscrit dans l’agenda des activités de cette grande entreprise de fret et de transport multimodal en République Démocratique du Congo.

Chose promise, chose due, une délégation de la Direction générale de l’Ogefrem, conduite par son numéro un, Anatole Kikwa, s’était rendue dans la province du Kongo Central plus précisément dans la ville portuaire de Matadi, pour réceptionner cet engin de désengorgement du port qui porte le même nom.

Comme cela est de coutume dans de telles circonstances, la remise des clefs de l’engin par  fournisseur « Terex International » représenté par M. Sylvanus Mashilo au n°1 de l’Ogefrem Anatole Kikwa a eu lieu le samedi 20 février 2016, dans le même port international de Matadi, situé dans la capitale provinciale du Kongo central.

Acquise sur fonds propres de l’Ogefrem, la 2ème autogrue devant servir au désengorgement, de marque Terex, aidera aux déchargements des bateaux qui accostent dans ce port, et qui sont généralement chargés des centenaires de véhicules, biens manufacturés, machines-outils, denrées alimentaires, etc.

Sur ordre du gouvernement, cet appareil sera mis à la disposition de la Société Commerciale des Transports et des Ports, (SCTP, ex : Onatra). Ainsi, les frais générés par l’engin permettront à l’Ogefrem d’augmenter ses ressources financières en vue de faire face à ses nombreux projets.

            Dans son mot de circonstance, Anatole Kikwa a d’abord remercié le fournisseur la société « Terex international», filiale de la société Mercedes pour la fabrication des engins portuaires au niveau mondial. Avant de demander à la direction provinciale de l’Ogefrem/Kongo central et la Société Commerciale des Transports et des Ports de faire bon usage de cette machine combien importante pour la mobilisation et maximisation des recettes.

Il a, en outre, martelé que l’achat de cet engin s’inscrit dans le cadre de la ‘’Vision de la Révolution de la Modernité’’ prônée par le chef de l’Etat.

            «Je suis satisfait de l’acquisition de cette 2ieme autogrue. C’est pour participer au désengorgement du port de Matadi, parce qu’il y a un surchargement. Et là, c’est mauvais.

Ce sont les missions confiées à notre entreprise afin d’accorder une assistance aux chargeurs (importateurs et exportateurs). C’est dans ce contexte que nous nous sommes donnés cette obligation et devoir d’acheter une deuxièmes autogrue.

Ce sont ces missions qui donnent plus de visibilité à l’Ogefrem pour que les gens sachent que l’argent que payent les chargeurs sert à la République. C’est grâce à l’argent produit par la première autogrue que nous avons pu acheter la deuxième.

            C’est un véritable motif de satisfaction puisque l’argent de la République doit servir au développement et à l’émergence du pays.

Car,  l’Ogefrem doit aujourd’hui accompagner le Chef de l’Etat dans sa vision de la ‘’Révolution de la Modernité’’.

Nous avons reçu mandat de faire louer cet engin à la Société Commerciale des Transports et des Ports », a martelé le Directeur général a.i de l’Ogefrem.

Spécificité de l’autogrue

            C’est une machine de nouvelle génération, donc de  technologie de pointe. Elle a été fabriquée et adaptée pour être utilisée dans les pays au climat chaud, à l’instar de la République Démocratique du Congo.

            Elle a la capacité de soulever 45 tonnes. Elle sert à décharger en un temps record les navires au port de Matadi afin d’éviter l’encombrement auquel l’on assiste depuis une certaine période.

Un engin robuste, solide et performant pour fonctionner dans les zones chaudes, l’autogrue se veut plus que jamais importante pour non seulement aider au désengorgement du port de Matadi, mais également assurer son bon fonctionnement.

Selon Sylvanus, cet engin a une longue durée de vie. Mais, sa longévité dépendra de l’entretien.

Face à cette nouvelle acquisition, le Directeur provincial de l’Ogefrem, Senso Bemba, a déclaré être à nouveau un gestionnaire d’une  nouvelle autogrue. Il a solennellement promis à la direction générale d’en faire bon usage.

Nécessité d’accompagner le D.G.

 De son coté, Innocent Kumbu, délégué de l’intersyndical de l’Ogefrem Kongo Central, a remercié la Direction générale pour toutes ces réalisations. Avant d’exhorter le personnel de l’Ogefrem à soutenir et saluer les actions que mène leur hiérarchie. Car, a-t-il soutenu, l’acquisition de ce 2ème engin permettra à l’Office d’augmenter ses recettes.

Il a renchéri que la force d’une entreprise c’est sa capacité de répondre à ses attributions face à la clientèle. Et, le souhait de l’intersyndical, c’est de voir les autorités de l’Office multiplier des efforts dans le souci de maximiser les recettes qui, après, seront mis au profit des cadres et agents de l’entreprise.

Evaluation à mi-parcours des travaux de Lufu

Après avoir lancé depuis le lundi 30 novembre 2015, les travaux de construction des bureaux et de la résidence de l’Ogefrem à Lufu dans le territoire de Songololo, province du Kongo Central, Anatole Kikwa a fait d’une pierre deux coups, en passant par Lufu afin de se rendre compte de l’avancement des travaux.

            C’était sous une forte pluie battante à Lufu, le lundi 22 février 2016, que le Directeur général a.i de l’Ogefrem a effectué cette visite d’inspection.

            Actuellement, les travaux sont au niveau du gitage, autrement dit à la phase du plafond.

            Selon l’ingénieur Micho Lange, après cette étape, interviendront les phases de carrelage, plomberie, électricité, peinture et enfin la finition.  Notons que ces travaux sont exécutés par le Group Kin Technique Construction (GKTC).

            « Je suis content de l’état des travaux. Selon le programme, la restitution du bâtiment devra avoir lieu à la fin du mois de mars 2016. L’objectif est d’accorder une assistance technique aux chargeurs qui ont choisi cette zone frontalière de Lufu comme leur centre d’atterrissage et de décollage », a  déclaré Anatole Kikwa.

 

Missions spécifiques de l’Ogefrem      

            L’Office de Gestion du Fret Multimodal (Ogefrem) a pour mission d’accompagner et d’accorder une assistance de proximité aux chargeurs (Importateurs et Exportateurs).  Il dispose, pour ce faire, d’un Parc à Bois et à véhicule à Boma, la FERI servant de fiche électronique des renseignements à l’importation pour la traçabilité des marchandises. Il dispose aussi de la FERE, dont la fiche électronique des renseignements à l’exportation. Et, enfin l’Attestation des destinations pour l’accompagnement des marchandises en transit, communément appelées « AD ».   Donc, l’Ogefrem met ses services à la disposition des Chargeurs. Toutes ces réalisations ont pour maître : Anatole Kikwa, l’homme aux «œuvres qui parlent d’elles-mêmes ».

Dorcas NSOMUE

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •