Violents combats entre Fardc et Enyele à Wedji-Secli

0
71

Le porte-parole de la Mission onusienne en RDC, Madnodge Mounoubai, a confirmé mercredi la poursuite des combats entre les forces loyales et les insurgés Enyele. Selon l’agent onusien, les rebelles se sont retirés vers le sud  et des combats violents se déroulent dans les régions de Nganda –Bumba et de Secli -Wedji à 50 kilomètres au sud de Mbandaka. Par ailleurs, les Fardc sont en train de redéployer leurs troupes en conséquence, alors que la force de la Monuc pour sa part mène également des patrouilles au sein de la ville pour assurer la protection de de la population civile. Elle mène également des patrouilles à longue portée le long du fleuve Congo pour dissuader toute infiltration rebelle. Jusque hier mercredi 21 avril 2010, le député national Bofassa Djema a déclaré, dans le cadre de la question orale adressée au Premier ministre au Palais du peuple, que ces insurgés Enyele se trouvaient à Bobanga.

Cependant sur le plan humanitaire, le Bureau de coordination des affaires humanitaires (Ocha) informe que l’opération de retour vers Dongo des déplacés se trouvant à Gemena a commencé le dimanche 18 avril. Cette opération, initiée par le ministère des Affaires sociales, action humanitaire et solidarité nationale en collaboration avec l’ONG Action pour la solidarité et le développement(Asodev), a pu ramener à Dongo seulement 30 ménages au lieu de 100 initialement annoncés. En tout, 139 ménages s’étaient fait enregistrer pour le retour et ont pu bénéficier d’articles non alimentaires et de 20 dollars américains. « Un mécontentement a été observé parmi les ménages qui n’ont pu être ramenés par manque de moyen de transport. D’où l’importance de poursuivre l’opération » a exhorté le responsable de l’Ocha. D’autre part, la militarisation de Dongo, avec tous les cas de violences sexuelles signalés, fait hésiter certains ménages ayant de grandes filles à retourner, a souligné Ocha.

A Gemena, la distribution d’articles non alimentaires par l’ong belge Memisa est toujours suspendue à la suite de la divergence de listes entre les autorités locales et la communauté humanitaire. Aussi, une confusion s’est installée dans cette contrée car certains déplacés ont, au moment de leur retour, laissé leurs jetons dans les familles d’accueil.

En République du Congo, Ocha renseigne que les autorités locales de Liranga avaient signalé au Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés( HCR) l’arrivée de 96 Congolais à la suite de derniers événements de Mbandaka. Il annonce par ailleurs la reprise imminente de l’opération d’enregistrement des Congolais ayant fui l’Equateur et qui se trouvent dans les districts de Dongou, Impfondo et Liranga, jusque-là inaccessibles pour des raisons de sécurité.

Soulignons que les autorités congolaises avaient donné le chiffre de 114.017 personnes arrivées en République du Congo au mois de février 2010.

Rodrigue Noti & Marianne Feti ( stagiaires Ifasic)

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*