Ville de Kinshasa : hier, trop d’élèves ont flâné sur les routes

0
212

elevesTrop d’élèves visibles sur  les routes hier lundi, 04 avril 2015, juste à l’heure où les cours se donnent dans les salles de classes. D’aucuns aurait pu penser au déclenchement d’une grève des enseignants, d’autres à l’école buissonnière. La vérité est que cette nombreuse présence d’élèves dans les rues de Kinshasa était due au démarrage des épreuves hors session de l’Examen d’Etat 2015, particulièrement la passation de l’épreuve du français oral. Toutefois, il convient de signaler que les instructions formulées par la hiérarchie interdisent la divagation d’élèves dans les rues. La dissertation – qui s’est déroulée le mardi 28 avril – se trouve être pratiquement la première étape des épreuves hors session de l’Examen d’Etat. Elle est chaque année suivie par l’épreuve de français oral, elle-même suivie par la pratique professionnelle. Cela ira jusqu’au 15 mai 2015.

Ce démarrage du français oral a pour caractéristique de faire défiler les élèves devant un jury érigé à cet effet par l’inspection provinciale de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté. Cela laisse assez de temps libre aux élèves déjà été examinés et qui assiègent ainsi les rues ; malgré les instructions leur demandant de rentrer immédiatement chez eux. Ces épreuves sont importantes dans la cotation de l’Examen d’Etat. Les cotes de la dissertation et des autres branches passées en hors session seront additionnées avec l’ensemble des points de la session ordinaire – qui, cette fois-ci, sera organisée du 22 au 25 juin 2015 – pour donner le pourcentage global permettant  l’obtention du parchemin tant désiré et dont la publication du palmarès attendu par tous au 15 juillet 2015.

RSK

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •