Ville de Kinshasa : hier, la CCM a lancé la campagne de sensibilisation au civisme routier

0
55

Pour lutter contre les embouteillages et divers désagréments qui compliquent la circulation routière pour les Kinois en général et les usagers de la route en particulier, la Coordination pour le changement de mentalités (CCM) a lancé hier mardi, 08 juin 2021, la campagne de sensibilisation au civisme routier dans la Ville-Province de Kinshasa. Cette activité a été lancée simultanément sur deux sites distincts, à savoir  l’esplanade du Marché de la liberté dans la commune de Masina et sur la Place Kintambo Magasin. Ce lancement constitue une phase pilote de cette campagne qui va aller du 08 juin au 08 septembre 2021.

            Justin Bendesana, coordinateur adjoint de la CCM en charge des opérations a été mandaté pour procéder au lancement au niveau de l’esplanade du Marché de la liberté. Prenant la parole, il a expliqué que la cérémonie d’hier constituait une phase de lancement pour mettre les derniers réglages. Cela consiste à distribuer les gilets et à identifier les uns et les autres sur terrain. D’une façon globale, l’ensemble des jeunes sensibilisateurs volontaires ciblés pour cette campagne est estimé à environ trois cents, dont plus de 150 étaient sur l’esplanade du Marché de la liberté à Masina.

            Le Coordonnateur adjoint en charge des opérations à la CCM a précisé qu’à travers la capitale, sept axes routiers principaux ont été retenus pour cette campagne. Il s’agit de l’avenue Colonel Mondjiba, tronçon compris entre le Pont Dag Hammarskjöld et la Place Kintambo/Magasins ; de l’avenue du Tourisme qui longe le Fleuve Congo entre Kintambo Magasins et Kinsuka-Pécheurs ; de la Route Matadi, tronçon compris entre la Regideso à Binza-Ozone jusqu’à UPN ; de l’avenue Nguma, à partir de l’entrée Mont Fleury à l’ambassade du Congo/Brazzaville en passant par l’Eglise Saint Luc : de l’avenue Kasa-Vubu, à partir de l’entrée Camp mobile à Kintambo jusqu’à la Maison Mbungu ; du Boulevard Lumumba, de l’entrée Mokali jusqu’à la 7ème Rue à Limete. Enfin le dernier tronçon ciblé est le Boulevard Sendwe à partir de son croisement avec l’avenue de l’Université jusqu’au Boulevard Triomphal au Palais du Peuple.

Le civisme des usagers de la route mis à l’épreuve

            Cette expérience de la CCM permet d’enseigner aux usagers de la route qu’il y a moyen de bien rouler et circuler sur nos routes, sans entraver les autres, en se basant uniquement sur la bonne volonté, l’éducation, bref le civisme. Pour préparer la réussite de cette opération, Justin Bendesana a souligné que ces jeunes volontaires ont bénéficié d’une formation solide sur notamment : les notions de base du Code de la route ; le changement de mentalités ; l’éthique du conducteur et sur le volontariat.

            En outre, la CCM signale que dans ce travail, elle a bénéficié du concours de la Police de circulation routière (PCR) ; particulièrement en termes de démonstration en ce qui concerne la régulation de la circulation routière. Toutefois, Justin Bendesana a insisté sur le fait que le rôle des jeunes volontaires consiste essentiellement à sensibiliser les usagers au civisme routier plutôt qu’à réguler la circulation. A cet effet, il a demandé à tous les usagers de la route – voitures, camions, motos, vélos, piétons etc. – de leurs faciliter la tâche en les accompagnant et en respectant le code de la route. Ils viennent essentiellement pour que, grâce à leur sensibilisation, les conditions de circulation soient acceptables pour tous. Il convient de noter aussi la collaboration de la Commission nationale de prévention routière, de l’Association des chauffeurs du Congo et de l’Association des motocyclistes du Congo.

Enfin, la Coordination pour le changement des mentalités est un service spécialisé de la Présidence de la République. Elle a pour mission d’assurer la prévention, de lutter contre toutes sortes d’antivaleurs, ainsi que le suivi des divers campagnes, actions et programmes pour le changement des mentalités, menés ou exécutés par les organismes publics ou privés sur le territoire national.SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •