Victoire certaine sur l’insécurité et Ebola :promesse ferme de F. Tshisekedi hier aux populations de Beni

0
111

Après l’inauguration, le mardi 8 octobre 2019 à Bukavu, au Sud-Kivu, d’un laboratoire moderne de transformation des produits agricoles et la tenue d’un conseil national de sécurité, le Chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi, a séjourné brièvement, hier jeudi 10 octobre dans la ville de Beni, avant son retour à Kinshasa. C’était, indique-t-on, pour évaluer la situation sécuritaire, après les changements intervenus au sein de la chaine de commandement des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) dans cette partie du pays, mais aussi sanitaire, deux mois après la mise en place du Secrétariat technique chargé de la riposte contre la maladie à virus Ebola.

            Comme à Bukavu, il a également tenu une réunion provinciale de sécurité avec les autorités civiles et militaires du Nord-Kivu, afin de s’assurer que les instructions relatives à la traque des forces négatives, locales et étrangères, sont exécutées sans faille.

            Compte tenu des attentes sécuritaires, sanitaires, sociales et économiques de la population de cette ville, il a dû improviser un meeting populaire. Le Chef de l’Etat a, au cours de son adresse, rappelé sa détermination à ramener une paix durable et définitive, au Nord-Kivu, même au prix de son sang, comme souligné lors de son face-à-face avec la population de Bukavu. Il a également confirmé la poursuite du déploiement de nouveaux officiers et hommes de troupes dans le « Grand Nord », en prévision d’un ultime assaut à lancer contre les rebelles ADF, en vue de les mettre définitivement hors d’état de nuire.

            C’est dans ce cadre qu’il a pris rendez-vous avec les compatriotes du Nord-Kivu, leur promettant de revenir parmi eux lorsque la province serait totalement libérée de l’emprise de toutes les forces négatives, internes comme externes. Afin d’accélérer la victoire des FARDC sur les forces du mal qui entretiennent les dernières poches d’insécurité à l’Est, le Chef de l’Etat a invité les autochtones à collaborer étroitement avec les forces loyalistes, en dénonçant tous les infiltrés qui troublent leur sécurité.

            Les notables, la société civile et les chefs coutumiers ont été chargés de sensibiliser les populations à se désolidariser des forces négatives.

            L’autre point développé par le Président de la République portait sur l’état des lieux en rapport avec la lutte contre Ebola. S’appuyant sur le rapport des experts, qui ont signalé zéro cas depuis un mois au Nord-Kivu comme au Sud-Kivu, il a annoncé la fin de cette épidémie dans cette partie de la République. Par conséquent, la victoire totale sur Ebola est imminente, probablement d’ici fin 2019.

La fin de l’insécurité et de cette épidémie est fort souhaitée car à même de permettre, au gouvernement, de mobiliser un maximum de ressources financières en faveur des projets locaux de développement.

Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •