Vers une nouvelle visite de Félix Tshisekedi au Japon

0
165

Le gouvernement japonais est en train de préparer une seconde visite du Chef de l’Etat congolais, Félix Antoine Tshisekedi, au pays du Soleil Levant. Une invitation officielle devrait lui être envoyée, par voie diplomatique, à une date non encore précisée. C’est la nouvelle lui annoncée, de vive voix, par le sénateur Tetsuro Yano, président de la Chambre de Commerce de son pays, qu’il a reçue en audience hier mercredi 27 novembre 2019 dans son cabinet de travail, à la Cité de l’Union Africaine.

L’homme politique et d’affaires japonais était venu remercier le Chef de l’Etat congolais pour sa participation au Ticad mais aussi pour la présence de la ministre d’Etat et ministre des Affaires Etrangères, Tumba Nzeza, à l’intronisation du nouvel Empereur du Japon. Signalons que Félix Antoine Tshisekedi avait dû annuler, à la toute dernière minute, son voyage pour Tokyo, en vue d’aller compatir avec les familles des victimes de l’accident de route qui s’était produit à Mbanza-Ngungu, où une quinzaine de nos compatriotes avaient péri.

 L’autre sujet abordé par les deux hôtes concernait la confirmation de l’accompagnement du Japon aux projets d’investissements en République Démocratique du Congo. Selon le sénateur Tetsuro Yano, son pays est preneur dans le financement du barrage Inga III ainsi que dans la construction du port en eaux profondes de Banana.

C’est le lieu de signaler que le gouvernement japonais avait déjà marqué les esprits, dans le passé, par le financement de la construction du pont Maréchal, sur le fleuve Congo, à Matadi, dans les années ‘70 et tout récemment dans la remise à neuf de l’avenue des Poids Lourds, à Kinshasa.

La RDC bientôt connectée aux ports de Lobito

et Bengwelo

            Le ministre angolais des Affaires Etrangères, Manuel Domingo Augusto, était également reçu en audience par le président de la République, Félix Antoine Tshisekedi, hier mercredi à la Cité de l’Union Africaine. Le chef de la diplomatie angolaise a commencé par présenter les condoléances du Président Lourenço à son homologue congolais, à la suite des tueries de Beni ainsi que des victimes des inondations et éboulements de terrain le mardi 26 novembre à Kinshasa, avec un bilan provisoire de 41 morts, lequel a déjà dépassé la cinquantaine suite à la découverte de nouveaux corps dans les décombres des sites sinistrés.

            A propos des massacres de Beni, le Chef de l’Etat congolais et son hôte ont évoqué la nécessité pour Kinshasa et Luanda d’harmoniser leurs vues pour une gestion responsable des crises dans la région de Grands Lacs.

            Les deux personnalités ont ensuite échangé autour du réchauffement de la coopération multisectorielle entre l’Angola et la République Démocratique du Congo, avec un accent particulier sur la libre circulation des personnes et des biens ainsi que l’accroissement des échanges commerciaux entre Kinshasa et Luanda, qui partagent une longue frontière commune de près de 2.000 kilomètres.

            C’est dans le même ordre d’idée que Félix Antoine Tshisekedi et Manuel Domingo Augusto ont souligné l’impératif du rétablissement prochain du trafic ferroviaire entre les zones minières de la RDC, dans l’ex-Katanga, et les ports de Bengwela et Lobito.                                     Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •