Université Chrétienne Internationale : le noyau du Forum d’Intérêt National mis sur pied

0
162
Sous l’impulsion de l’Université Chrétienne Internationale (UCI), le Forum d’Intérêt National a été lancé le vendredi 30 octobre 2015 au cours d’une rencontre des femmes dans ce site universitaire. L’objectif essentiel de ce regroupement, d’après Monte Ray McMurphy,  recteur de l’UCI, est de permettre aux femmes de se retrouver en synergie pour partager les expériences pouvant contribuer à la réduction des inégalités. « J’ai été impressionné de voir la qualité et l’intelligence des femmes quand elles ont parlé de leurs problèmes, priorités et projets. Nous allons les accompagner dans cette mission de combattre les injustices sociales et de promotion des femmes… », a promis le Canadien.
Partant du constat selon lequel les femmes constituent plus de la moitié de la population nationale, Monte Ray McMurphy a indiqué que celles-ci sont incontournables dans le développement de notre société. « Vous avez des idées, des passions, des espérances entre vos mains ! Vous avez démontré qu’il y a de l’intelligence, pour notre part, nous allons vous aider à aller de l’avant, à évoluer… » a-t-il lancé à l’assistance, avant de souligner sa volonté de les aider à se développer à long terme.
            D’ores et déjà, le recteur a décidé d’offrir à une candidate qualifiée, recommandée par les groupes des femmes, l’opportunité d’étudier aux frais de l’UCI sous forme de bourse d’études. « Nous souhaitons vivement la participation active des femmes, un engagement total afin qu’elles disent effectivement ce qu’elles pensent ! Le seul moyen pour y parvenir, c’est l’éducation, l’éducation et encore l’éducation ! » a-t-il martelé.
                                                   Les défis
            Il convient de noter que c’est sous le thème : « Femme : partie prenante incontournable de la nouvelle Afrique émergente » que le Forum d’Intérêt National a été lancé. Occasion pour le président du Conseil d’administration de l’UCI, le chancelier Stephen Nzita, de présenter à l’assistance la coordinatrice de cette structure, en la personne de Julia Pambu. Cette dernière a confié au Phare sa satisfaction de voir ce vieux rêve prendre corps et remercié ses consoeurs d’avoir placé leur confiance en elle. Pour l’instant, a-t-elle déclaré, la priorité reste la structuration du Forum et l’élaboration d’un plan d’activités dans les prochains jours.
            Pour sa part, le chancelier Stephen Nzita a fait noter que les femmes congolaises ont beaucoup de potentialités qu’il faut maintenant exploiter au service de la communauté congolaise. A l’en croire, elles sont déjà meilleures et son université, creuset du savoir, va les aider à continuer à se battre. « Vous allez continuer à avoir des rencontres afin de mûrir des idées, car vous avez des ambitions nationales et légitimes de voir ce pays devenir émergent à l’horizon 2020… » les a-t-il encouragé.
            Représentante de la ministre de la Femme, Famille et de l’Enfant, Marie Moke, directeur de cabinet adjoint, qui a pris part à cette cérémonie, a salué la démarche de l’UCI qui a compris que la femme doit être formée et informée pour qu’elle s’intéresse aux changements de notre société et évolue au même diapason que l’homme. « Longtemps, les femmes ont été reléguées au second plan à cause de nos traditions. Maintenant, il est temps de nous revaloriser et de devenir véritablement actrices incontournables de développement. Nous ne devons pas non plus oublier que nous avons des droits ainsi que des devoirs… » a-t-elle conclu.
Tshieke Bukasa
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •