Unikin : incendie au Home 80 ravagé par le feu

0
215

unikinUn incendie s’est déclaré hier dimanche 22 février 2015 au  home 80 de l’Université de Kinshasa, abritant les filles évoluant au sein de cette institution universitaire. Selon les informations recueillies sur le lieu du sinistre, le feu qui a détruit tout sur son passage au niveau du rez-de- chaussée aurait pour cause un court circuit dû à un réchaud qui serait resté branché ainsi qu’à la défaillance du circuit électrique. Toiture ainsi que objets des étudiantes ont été calcinés voire réduits en cendre.  Heureusement, aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée. Grâce à une intervention musclée des étudiants venus du home 20, la situation a pu être maitrisée à l’aide des sceaux d’eau.

En effet, cet endroit qui a pris feu au sein du home 80 n’a pas été aménagé pour servir de logement aux étudiantes. Vu le nombre accru des candidates qui aspirent à un logement au sein de l’Université, les autorités académiques ont transformé le rez-de –chaussé, prévu pour servir de réfectoire et de lieu de lecture, en un site d’hébergement. Là, on trouvait un grand nombre d’étudiantes occupant des boxes en triplex  dotées d’installations électriques sans respect des normes.
«Le tout a commencé vers 5 heures du matin. La plupart d’entre nous étaient encore sous le sommeil. Soudain, l’on a  entendu des cris  et vu le feu qui  gagnait du terrain au rez-de-chaussée. C’est alors que nous nous sommes toutes précipitées vers l’extérieur afin  de trouver un secours. N’eût été l’arrivée rapide des étudiants du home 20, la situation serait plus catastrophique. Les autorités académiques qui sont descendues tardivement sur lieu ont donné l’impression d’être des touristes. Et pourtant, nous déboursons entre 30 et 40 dollars américains pour avoir une place selon le site d’hébergement» a déclaré une étudiante trouvé sur place.
Par ailleurs, il faut signaler que ce n’est pas le premier cas d’incendie dans un home que connait l’université de Kinshasa. Il y a de cela quelques année, lehome Vatican avait pris feu. Et jusqu’ici les traces sont toujours visibles. Dans le temps, pour avoir un logement au sein de l’Université il faillait être pré-finaliste ou finaliste,
Actuellement, même les étudiants nouvellement recrutés sont sous logés par leurs aînés à travers le phénomène dit «maquisard». Aussi, pour des chambres prévues pour une ou deux personnes, les autorités académiques se permettent de loger jusqu’à 8 locataires. Ceux qui ne veulent pas cohabiter avec d’autres étudiants sont conviés de payer un montant supplémentaire fixé par les autorités.
Pour éviter pareil cas, on doit faire respecter les conditions d’hébergement, procéder à une réhabilitation des installations électriques. Celles-ci ne répondent plus  à la surpopulation occasionnée par le manque d’un leadership capable de remettre tout le monde sur les rails.
Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •