Une nouvelle campagne pour la survie de l’enfant

0
48

 C’est depuis le mardi 31 juillet que le Ministère de la Sante publique s’est engagé à réduire au maximum le taux de mortalité infantile et maternelle en République Démocratique du Congo, cela par une campagne lancée officiellement pour la survie de l’enfant.
 Le ministère de la Sante publique travaille en partenariat avec les organisations internationales, World Vision et Save the Children. Ce plaidoyer sera fait non seulement par ces organisations mais aussi par d’autres partenaire notamment, l’Unicef, l’Oms et l’Unfpa.

 Selon les statistiques du ministère, sur 1000 enfants qui naissent en République Démocratique du Congo, 158 meurent avant d’atteindre l’âge de cinq ans et au moins 546 femmes meurent en donnant la vie sur un échantillon de 100. 000 naissances. Cette situation classe la République démocratique du Congo sur la liste des six pays les plus touchés au monde par la mortalité.
 Selon le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi «nous comptons d’ici 2015 être à moins de cent décès pour mille naissances. Ça nécessite des actions urgentes pour signaler les maladies qui tuent les plus d’enfants. Ce sont des maladies évitables. Il y a entre autres, le paludisme, les diarrhées, les maladies respiratoires aigues».
 Par ailleurs, Docteur Elie Mukinda, Coordonnateur sante au sein de la World Vision, a indiqué qu’il n’y aura pas seulement d’actions de plaidoyer conjoint mais également des plans stratégiques de formation du personnel ainsi que la mise en place d’un système de dialogue permanent entre membres des communautés et prestataires de services en vue d’améliorer la qualité des services pour la survie de l’enfant.

             BANNY MAYIFUILA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*