Une agence pour la promotion de la nouvelle citoyenneté en RDC  voit le jour

0
389

L’ONG «  Lizaadel » (Ligue de la Zone d’Afrique pour la Défense des droits des Enfants et Elèves)  a annoncé la création en son sein depuis hier mardi 24 novembre 2015, d’une nouvelle structure dénommée APNCD (Agence pour la promotion de la bonne gouvernance  et le développement). C’était à l’Hôtel Sultani à Gombe. Grâce à cette structure dont le but est d’assurer la promotion des valeurs de la citoyenneté responsable en RDC, la jeunesse congolaise sera initiée à l’amour de la patrie et à la défense des intérêts de la nation, au détriment des intérêts individuels.

Selon la directrice générale de l’APNCD, Claudine Masangu, la création de ladite agence fait suite au constat selon lequel toutes les formes de violences dont sont victimes les populations congolaises, sont dues à 90%, à un déficit d’éthique et de citoyenneté responsable. La grande partie des auteurs des violences faites particulièrement aux femmes et aux enfants se recrutent parmi les personnes caractérisées par  le manque d’éthique et du sens de la dignité humaine.

En outre, les auteurs de détournement des derniers publics et des pillages des ressources naturelles par exemple, ont à la base, un problème de manque du sens de patriotisme, estime-t-elle. Il en est de même des seigneurs de guerre qui perpètrent les violences et les massacres des paisibles citoyens.

Pour relever la pente,  elle soutient qu’il est important d’attaquer le mal à  ses racines et cultiver  au sein de la jeunesse congolaise, les vertus du civisme, du patriotisme et de la nouvelle citoyenneté.

Le président de la Lizaadel, Joseph Kayembe, a fait savoir qu’il y a aussi nécessité de créer  des centres supérieurs d’éducation à la citoyenneté dans toutes les provinces de la RDC, pour former et s’assurer que les jeunes finalistes, demandeurs d’emploi, sont des patriotes capables de protéger les intérêts du Congo. Il a soutenu que c’est l’un des plaidoyers de cette agence.

Par ailleurs, l’APNCD plaidera pour qu’une série de révisions des manuels scolaires et des méthodes d’enseignement, soit initiée et adaptée à  la formation d’un vrai citoyen. Car, dit-il, le système d’enseignement hérite de la colonisation  et ne met pas l’accent sur la formation de vrais patriotes, avant d’ajouter que ce système est responsable de la régression de l’élan  du patriotisme tant déplorée en RDC.

En définitive, l’APNCD se dit prête à accompagner le gouvernement dans cette lutte dans le souci d’installer la moralité là où règne l’immoralité, de répondre à la nécessité de redonner au peuple congolais une identité  collective, une conscience politique et des valeurs qui appuient la quintessence de la nation. Elle va ainsi
maintenir le contact permanent avec toutes les  radios et télévisions communautaires pour s’assurer de la diffusion des émissions patriotiques bien élaborées, ainsi que d’autres programmes sur les élections, la démocratie, la paix, le civisme, etc.

Perside DIAWAKU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •