Un 6è journaliste assassiné à l’Est du Congo : l’OMEC interpelle les pouvoirs publics

0
58

L’Observatoire des Medias Congolais, OMEC en sigle, est profondément bouleversé  par la nouvelle de l’assassinat de KAMBALE MUSONIA, 29 ans, journaliste, à la radio communautaire de LUBERO Sud, une radio associative émettant à KIRUMBA située à 140 km de GOMA. Selon les informations parvenues à I’OMEC, le regretté confrère, de retour a son domicile, a été attaqué à quelques mètres de sa maison par des hommes armés dans la nuit du mardi 21 juin 2011 vers 19h30’, qui lui ont tiré trois balles à bout portant dans la poitrine.

Le scénario de ce crime semble répondre à un plan préétabli d’élimination physique de KAMBALE MUSONIA. Il rappelle les crimes commis à l’endroit d’autres journalistes congolais notamment à l’Est Serge MAHESHE de la Radio OKAPI (2007), Didace NYAMUJIMBO de la Radio OIGPI (2008), Patrick Kikuku , Koko  CHIRAMBIZA, Patient CHEBEYA ET Kambale MUSONIA et à l’Ouest Franck Ngyke de la Référence Plus (2005) et BAPUWA MUAMBA   (2006).

L’instance d’autorégulation des medias congolais saisit cette douloureuse occasion pour interroger les pouvoirs publics sur leurs promesses maintes fois renouvelées de sécuriser les journalistes. Il les interroge aussi sur la suite donnée aux différentes enquêtes et il leur rappelle la noble mission du métier d’informer en ce sens que sans les hommes et les femmes des médias, le pays serait en proie aux rumeurs les plus  fantaisistes.
Il exige ensuite qu’à l’approche des échéances électorales, des enquêtes dignes de ce nom soient menées cette fois et que des sanctions à la mesure de la forfaiture soient prises pour décourager les membres de l’industrie du crime.

Enfin, il interpelle les pouvoirs publics quant à leur rôle d’assurer la sécurité de tous les Congolais sur toute l’étendue du territoire national.
Face à cette nouvelle épreuve et à la énième tentative de négation de la liberté de la presse, I’OMEC exhorte les hommes et les lemmes des médias a tenir bon et à poursuivre, avec professionnalisme, leur travail d’investigation en vue de mieux éclairer l’opinion nationale et de contribuer efficacement à la consolidation du système démocratique dans notre pays.

Fait à Kinshasa, le 24 juin 2011

Prof. Munsoko Bombe
Secrétaire Exécutif

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*