Ultimatum aux députés UDPS

0
38

Un communiqué parvenu le week-end au Phare, signé Raymond Kahungu Mbemba, Secrétaire Général intérimaire et daté du 22 mars 2012, demande aux députés élus de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le Progrès Social) de communiquer par une lettre adressée à la présidence du parti, leur décision de siéger ou non à l’Assemblée Nationale. Un délai-butoir de 72 heures, qui court du 22 au 25 mars, leur est accordé.
« La présidence du parti tient à préciser que faute par chacun d’entre vous de lui communiquer l’accusé de réception de sa lettre de démission de cette fameuse Assemblée Nationale, elle se verra bien obligée de considérer que ce manquement dans le chef du concerné vaut option de participation à ce forum et en tirera les conséquences politiques qui s’imposent », lit-on.

Le même document signale que « les termes de la présente mise en demeure ne concernent pas Monsieur Timothée Kombo Nkisi, déjà radié du fichier des membres de l’UDPS ».
Au regard de ce qui précède, chacun peut constater que l’ultimatum adressé aux 41 députés nationaux élus le 28 novembre 2011 sous le label UDPS a expiré hier dimanche. En principe, la liste des « fidèles » et des « traîtres » devrait sortir incessamment pour mettre un terme à la controverse entre pro et anti-boycott au sein de ce parti.

Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*