UDPS : Mavungu limogé et remplacé par Kabund

0
996

Mavungu-BrunoLa rumeur qui courait depuis le retour d’Etienne Tshisekedi à Kinshasa, le mercredi 27 juillet 2016, s’est finalement confirmée hier jeudi 11 août en fin d’après-midi. Appelés d’urgence à la résidence du président de l’UDPS, sur rue Pétunias, dans la commune de Limete, les
journalistes ont été conviés à une courte conférence de presse consacrée à l’annonce, par son Directeur de cabinet, d’une « grave décision » portant révocation du Secrétaire général Bruno Mavungu et son remplacement par Jean-Marc Kabund-a-Kabund. Ce dernier, a-t-on
insisté, n’est pas un parachuté car il exerçait, jusqu’à sa nomination, les fonctions de président de la Fédération de la province du Haut-Lomami, avec résidence à Kamina.

Décrit comme un grand activiste, le successeur de Mavungu aligne à son palmarès plusieurs actions de protestation contre le pouvoir en place, marquées par des arrestations à répétition et  des détentions prolongées dans les geôles des services spéciaux. Sa dernière arrestation, souligne-t-on, remonte au 23 janvier 2015, à l’occasion des manifestations populaires de protestation contre la tentative de révision de la Loi électorale par la Majorité Présidentielle.

C’est ce haut cadre du parti, souligne-t-on, qu’Etienne Tshisekedi vient d’installer au Secrétariat général, pour « redynamiser » les activités et de remobiliser les cadres et combattants en vue de la bonne conduite des actions futures de pression sur le pouvoir pour
d’obtenir des élections libres, démocratiques et apaisées, avec en point de mire la tenue de la présidentielle dans les délais constitutionnels.

Selon les milieux proches de la haute direction de l’UDPS, l’ancien Secrétaire général Mavungu était l’objet de contestation de la part de plusieurs structures de base, en raison de sa tiédeur dans la gestion des actions à mener au nom du parti et du manque d’anticipation face aux événements. Pendant les deux années d’absence d’Etienne Tshisekedi du pays, relève-t-on, un déficit criant d’initiatives était constaté au niveau du Secrétariat général. On se souvient de l’incident de la paroisse saint Joseph, à Matonge, où il avait failli être lynché par des combattants. Bruno Mavungu donnait aussi l’impression d’être déconnecté des actions communes à engager au niveau de l’Opposition pour dénoncer les velléités de « glissement » du pouvoir en place, cas des manifestations de janvier 2015, à la veille desquelles il avait déclaré que son parti n’était pas concerné. Il avait fallu une intervention personnelle de Tshisekedi, à partir de Bruxelles, pour recadrer les choses et saluer le courage du peuple congolais qui avait dit non à ceux qui voulaient tripatouiller la loi électorale.

Par ailleurs, une guerre ouverte des clans faisait rage au sein de l’UDPS, où certains cadres et combattants avaient cessé de fréquenter la « Permanence », au profit de la résidence du président national, alors que ce dernier était absent de Kinshasa. Il y a lieu de signaler aussi que Bruno Mavungu était déclaré persona non grata au niveau de plusieurs fédérations de la ville de Kinshasa et du Congo profond. A ce sujet, des motions de défiance contre sa personne pleuvaient de partout. Bref, depuis la mise à l’écart de Jacquemain Shabani, il y a
trois ans, le Secrétariat général de l’UDPS était tombé dans la léthargie.
E.W.
DECISION N° 003/UDPS/PP/16 DU O8 AOUT 2016 PORTANT NOMINATION DU
SECRETAIRE GENERAL DU PARTI
Le Président de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, «
UDPS » en sigle;

Vu les Statuts du Parti tels que modifiés, complétés et corrigés à ce
jour, spécialement en leurs articles 22. 23 alinéa 3-4 et 28 ;

Vu le Règlement Intérieur du Parti tel que modifié, complété et
corrigé à ce  jour, spécialement en ses articles 30 alinéa 3 et 31 ;
Revu la Décision n° 007/UDPS/PP/15 du 08 mars 2015 portant
réaménagement de l’Exécutif National du Parti;

Considérant l’impératif de redynamiser l’Exécutif National du Parti en
l’adaptant aux enjeux politiques de l’heure;

Considérant le dossier personnel de l’intéressé;

Vu l’urgence et la nécessité;

DECIDE

Article 1 :     Est nommé Secrétaire Général du Parti:
Monsieur Jean Marc KABUND-a-KABUND

Article 2 : Sont abrogées toutes les dispositions antéreures et
contraires à la présente Décision qui entre en vigueur à la date de sa
signature.

Fait à Kinshasa, le 08 août 2016

Etienne Tshisekedi wa Mulumba
Président

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •