UDPS : fausse alerte à la Restructuration

0
237

La Présidence de l’UDPS/TSHISEKEDI dément de la manière la plus catégorique l’information sur une prétendue restructuration de la direction politique du Parti opérée à l’initiative de la Convention Démocratique du Parti, CDP en sigle, réunie en session le samedi 27 avril dernier. Aux termes de ladite restructuration, un directoire composé de trois personnes dirigerait désormais l’UDPS/TSHISEKEDI, en attendant la tenue d’un congrès extraordinaire.

Cette allégation est tout à fait fausse et dénuée de tout fondement. Ceci pour la bonne et simple raison qu’à ce jour, la CDP, cet important organe de concertation au sein de l’UDPS/TSHISEKEDI, n’a pas  encore vu organisée sa session inaugurale. Par ailleurs, en tout état de cause, le Président du Parti est seul habilité à rendre publiques les décisions et résolutions prises par les instances du Parti.

            La Présidence de l’UDPS/TSHISEKEDI demande à la base du Parti en particulier,  ainsi qu’à l’opinion publique en général, de ne pas se laisser abuser par des trouble-fête qui prennent leurs rêves pour des réalités.

            Il y a cependant lieu d’informer l’opinion que dans le souci justement de mettre en place l’organe Convention Démocratique du Parti, CDP en sigle, le Président du Parti a procédé à la désignation des personnalités appelées à représenter les différentes provinces du pays au sein de cet organe. Les personnalités ainsi désignées forment la neuvième composante de l’organe CDP.

            La cacophonie dont il est question dans ce démenti est née du fait que, pour des raisons à élucider, mais faciles à deviner au regard des auteurs concernés, les membres de la dernière composante de la CDP veulent se faire passer à la fois et pour la composante et pour le bureau de la CDP, en violation de l’article 30 des Statuts de l’UDPS/TSHISEKEDI.

            Pour rappel, il y a lieu de citer les autres composantes de la CDP, à savoir, les députés nationaux et les sénateurs élus sur les listes de l’UDPS, les ministres et les mandataires de l’UDPS, la Présidence du Parti (l’Exécutif national), les présidents des Comités fédéraux, le président de l’Ecole du Parti, la présidente de la Ligue des Femmes ainsi que le président de la Ligue des Jeunes. Quant au bureau de la CDP, il est dirigé par les présidents des Comités fédéraux qui se relaient de manière rotative à chaque session.

            Etant donné que certaines composantes de la CDP sont encore en cours de constitution, la session de démarrage de la CDP sera convoquée le moment venu, non pas dans la précipitation, mais plutôt dans la sérénité.

            Il apparait donc clairement que la session inaugurale d’un organe aussi important que la CDP ne peut pas avoir vécu dans l’anonymat sous la paillotte du « Temple de la Démocratie », sur l’avenue Pétunias.

            La Présidence de l’UDPS/TSHISEKEDI rappelle aux chevaliers de la plume ainsi qu’aux différents organes de presse qu’ils ont le loisir de prendre contact avec soit le porte-parole du Parti, soit avec le Chef du Département de Communication, Information et Médias pour vérifier les rumeurs qui leur parviennent.

Fait à Kinshasa, le 27 avril 2019

                                                                                                     Secrétaire National, Chef de Département

Simon Adrien KALENGA T.K.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •