Tshiongo déplore l’état de l’immeuble «Régideso»

0
197

Le ministre de l’Energie, Gilbert Tshiongo Tshibinkubula wa Tumba a déploré, mercredi 03 août, l’état fort délabré de l’immeuble qui abrite les services de la Régideso et ceux de son cabinet, situé sur le boulevard du 30 juin. Il s’en est rendu compte au cours d’une ronde surprise accompagné de l’Adg de la Régideso. Ainsi, a-t-il convoqué une réunion d’urgence dans l’optique de conscientiser les occupants à y assurer la propreté. 

            Les archives rappellent que l’immeuble a été construit en 1986 sous l’impulsion de Tshongo, alors Pdg de la Régideso. A l’issue de la réunion, tous ont pris l’engagement de maintenir propre l’ouvrage. 

Eau : Etat de lieux dans le Katanga 

            Dans un autre registre, le ministre s’est dernièrement signalé au Katanga. Mission : évaluer l’état de desserte en eau potable dans la province. C’est ce qui a justifié, à l’occasion, la tenue, sous son impulsion, du Conseil d’Administration de la Régideso dans le chef-lieu Lubumbashi. « Il s’agissait de faire une évaluation des réalisations de cette entreprise de distribution d’eau en générale et celle du Katanga en particulier », lit-on dans un communiqué de presse du ministère parvenu au Phare.

            L’occasion fort offerte au directeur provincial de la Régideso/Katanga d’exposer les difficultés que rencontre l’entreprise ainsi que ce qu’il envisage de faire à court, moyen et  long terme afin de faciliter la desserte en eau potable.

            Aux termes de cette rencontre, il ressort que certains projets sont en cours d’exécution tandis que d’autres le seront prochainement en vue de desservir la population, tant dans la qualité que dans la quantité.

Le Conseil d’Administration a donné des orientations pour accélérer les projets et d’améliorer la situation de la desserte en eau.

            La délégation partie de Kinshasa a visité les installations de l’usine de Lubumbashi et de Likasi pour se rendre compte des conditions de travail.

            Nkulufa Elembe, directeur de cabinet adjoint du ministre a expliqué que la tenue du Conseil d’Administration à Lubumbashi était non seulement l’occasion de stimuler la Régideso Katanga à renforcer le travail en vue d’un bon rendement à la population, mais aussi pour quelle se sente concernée par le Chantier Eau.

            On fait savoir que l’initiative de Tshiongo de quitter ses climatisés bureaux pour une ronde loin de la ville haute vise à donner une impulsion particulière à l’intérieur du pays. « Kinshasa seule ne suffit pas, des réunions des grandes envergures des entreprises sous sa tutelle se tiendront désormais dans différentes provinces et différentes villes du Pays », a lâché un proche du ministre.

            A Kinshasa en mai, Tshiongo s’était livré au même exercice au quartier Manenga, ex-Gulf dans la commune de Ngaliema. Cette fois-là, l’évaluation portait sur la desserte en énergie électrique sur la base des plaintes qu’il recevait. A sa suite, les ADG de la Snel et de la Regideso avaient rassuré la population de ce coin sur l’engagement qu’ils prenaient de résorber, à brève échéance, l’épineux problème lié à la rareté de leurs produits respectifs.                                                                                      D-I.K

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*