Tripaix/Gombe : un syndicaliste en justice contre la CMDC

0
38

Les juges du Tribunal de Grande Instance de la Gombe ont examiné, le vendredi 12 novembre 2010, au niveau de la 2me Chambre, le dossier RAT 13.08 (Rôle des Affaires du Travail) opposant Boluwa Bolengwa à la Compagnie Maritime du Congo (CMDC). Le plaignant n’est autre que Boluwa, ancien vice-président de la Délégation Syndicale Nationale de cette société, qui accuse celle-ci pour non-paiement de ses indemnités de retraite et révocation arbitraire. 

            En effet, selon son avocat, son client avait été révoqué en 2001, sans la moindre notification. A son avis, la procédure de mise à la retraite aurait dû commencer par l’envoi du dossier de l’agent à l’Institut National de Sécurité Sociale (INSS) et se terminer par l’Inspection Générale du Travail. Ce qui n’avait pas été le cas. S’agissant des indemnités de fin de carrière, la CMDC ne s’est jamais exécutée.

            Appelé à livrer leur version des faits, les avocats de la CMDC ont reconnu que Boluwa fut vice-président syndical national pendant plusieurs années et s’acquitta de sa tâche à la satisfaction générale. Lorsqu’il atteignit 65 ans d’âge, son employeur l’informa, une année plus tôt, de la fin imminente aussi bien de sa carrière que de son mandat de syndicaliste, afin qu’il puisse se préparer à la passation des pouvoirs avec son suppléant.

            Curieusement, lorsque arriva le moment de partir à la retraite, Boluwa refusa de libérer son poste. C’est ainsi qu’en 2001, la CMDC se trouva dans l’obligation de le faire partir de force.

            Après l’exposé des deux parties, le tribunal a renvoyé l’affaire à une prochaine audience. 

            Muriel Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*