Tripaix de Kalamu au banc des accusés

0
65

Nzanza Francky, l’un des héritiers du feu Kinteba, décédé en date du 27 août 2008, a remis en cause hier mardi 23novembre 2010, à la Cour d’appel de la Gombe, siégeant en matière administrative, sous RP301,  le jugement rendu contre lui en date du 2 février2009, par le Tribunal de paix de kalamu, sous RPA4288.

            D’entrée de jeu, l’avocat du plaignant a indiqué que son client Nzanza Francky est héritier de première qualité du feu Kinteba. C’est lui qui était désigné comme liquidateur des biens laissés par leur père. Subitement sa marâtre intoxiquera ses frères afin de contester son statut. C’est ainsi qu’elle saisira au parquet de Kalamu pour des propos diffamatoires à l’égard de son fils, afin qu’il soit enlevé de son poste de liquidateur. 

Le parquet à son tour, désignera le procureur en tant que personne physique pour prendre la responsabilité de liquidateur.  Cette affaire est pendante devant le TGI/ Kalamu, c’est ainsi qu’il vous a saisi en requête de suspicion légitime, pour que cette affaire ne soit plus examinée au niveau de TGI/Kalamu, mais plutôt dans une autre juridiction. Que la Cour puisse se déclarer saisie et qu’elle déclare cette demande fondée », a indiqué son Conseil.

            Par contre la partie citée en réplique a affirmé que sa marâtre avait procédé à la saisine du parquet parce qu’elle avait constaté que sa mal gérance et un manquant de 7000 dollars. Après avoir convoqué une réunion de famille avec d’autres héritiers domiciliés à l’étranger, ils avaient tous trouvé ce compromis de le destituer de ce poste de liquidateur.  Que la Cour rejette cette demande adressée par la partie adverse parce qu’elle ne tient pas et la déclare irrecevable étant donné qu’il y a violation de l’article 61 du code de la procédure pénale livre II, a dit son avocat. 

Muriel Kadima   

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*