Travaux de voirie à Bunia : un audit exigé

0
958

1 PREAMBULE:

            II était prévu de construire et asphalter certaines grandes artères dans la ville de BUNlA; alors chef-lieu du District et aujourd’hui, capitale de la province de l’ITURI.

            Ces travaux avaient été adjugés à l’entreprise INGEGNERIA et INNOVAZIONE (1 & i en sigle). Une société fictive et fantôme au niveau de la capitale KINSHASA.

            Les fonds provenaient du gouvernement central de la R.D.C à KINSHASA, par le canal du ministère des I.T.P.R (comme maitre de l’oeuvre et de l’Office des voiries et de drainage (O.V.D.), maitre de l’ouvrage.

Les avenues (ou artères) prévues pour la circonstance étaient:

1. Avenue ITURI: Face à la RAWBANK jusqu’au rond-point « SONAS» (+-1100m).

2. Avenue SAlO: croisement boulevard de la LIBERATION (SHOP CENTRAL de VODACOM) jusqu’au couvent des soeurs (+-1500m).

3. Avenue COLONEL TSATSA : Du rond-point SONAS en passant par le gouvernorat et la prison centrale et aboutissant au rond-point CAPA, jonction avec l’avenue de l’aéroport (+-3200m).

4. Avenue SHARI : Croisement boulevard de la LIBERATION (voir H.Q MONUSCO et T.M.BANK), jusqu’à la rencontre avec l’avenue TSATSA (face à la prison centrale) (+1000m).

5. Avenue KASA-VUBU : Allant de l’AV. Colonel TSATSA (face au gouvernorat) enjambant l’avenue de l’aéroport (au niveau de l’AUDITORAT MILITAIRE) jusqu’au marché central et se reliant au boulevard de la LIBERATION (+-2500m).

6. Avenue de l’aéroport: Partant du rond-point pic-nic, boulevard de la libération en passant par le rond-point CAPA (CENTRE d’Accueil PACIFIQUE) et atteignant l’aéroport national de BUNIA-MURONGO (3475m).

7. Avenue de l’HOPITAL: Du rond-point CAPA à l’hôpital général de référence de BUNIA (+2500m).

8. Le boulevard de la LIBERATION: avait été octroyé à l’entreprise BEGO-CONGO mais corrigé par l’asphaltage classique, en remplacement des produits du POLISOL qui n’avaient pas réussi.

            Les sept (7) avenues citées ci-dessus, avaient une longueur totale de +-15Km. Suite à l’impact auprès de la population et pour une bonne vision à l’entrée principale de la ville, les décideurs nationaux et provinciaux s’étaient convenus de  recommander à cette entreprise «1 et i » de démarrer les travaux d’assainissement jusqu’à l’asphaltage de l’avenue de l’Aéroport qui a une longueur totale de 3475m ; pour un montant de départ de plus de 10millions de dollars (us) du marché adjugés et près de 3.000.000 de dollars (us) alloués pour la finition de certains travaux de la route et d’assainissement jusqu’à l’asphaltage.

            Revenant à l’intitulé ceci afin d’exposer la mauvaise gestion et de la dilapidation abusive des contribuables congolais, les travaux de ce tronçon devaient se dérouler, tout au plus pendant 24 mois y compris .les aléas imprévus.

II. TRAVAUX EXECUTES ET RESTANTS

A, CHAUSSEE AVENUE AEROPORT

1. Travaux préliminaires: désherbage, débroussaillage, abattage des arbres et autres, le poste avait été exécuté dans sa totalité soit 100%.

2. Travaux routiers:

a. déblai, remblai du coffre de la route: travaux réalisés à 90%, avec mise de la couche de base en matériaux «TOUT VENANT» provenant de la carrière de RWAMPARA et un échantillon avait été envoyé (pour analyse) au laboratoire national de l’Office des routes (O.R) à KISANGANI matériaux confirmés, tout en respectant les recommandations de cette entreprise national

b. pose des bordures: complètement terminée à 100%.

c. Imprégnation et asphaltage: à 98%

3. Assainissements et accotements

a. Construction des caniveaux des 2 (deux) côtés de la chaussée (fouilles ,béton de propreté) (ou semelle), maçonnerie en moellons et blocs pleins, travaux évalués à 90%, (1 côté sur 2425m et 2 côtés sur 875m)

b. Traversées sous-chaussée (4) à 100%

c. Bétonnage chaînage, colonne et poutres raidisseurs 60%,

d. La grande traversée PK 1+500: à réaliser suivant l’appréciation du maître de l’oeuvre et approbation du maitre de l’ouvrage (dépression CAPA.KAIS PRODUIT)

e. Les prolongements des caniveaux (AV. de l’hôpital) doivent aboutir au ruisseau menant vers la rivière (SHARI) et non les abandonner aux endroits actuels.

f. Le bétonnage des trottoirs; travaux réalisés sur 1795m, soit 26%.

4. Embranchements et amorces.

a. Les embranchements sur les voies secondaires principales (AV. KASA-VUBU), AV. BRAZZA Il rond-point CAPA, AV.TSATSA et HOPITAL: 33%.

b. Amorces (voies secondaires (ruelles)) adjacentes: évaluées à 45%.

c. Aires de stationnement (6) ; 0%.

d. Dalles de passage des entrées des riverains sur caniveaux, 10%

e. Murs de tête sur traversée en dalot sur  AV. de l’hôpital : 40%

B. TRAVAUX RESTANTS A REALISER OU INACHEVES

1. ASSAINISSEMENTS:

a. Enduisage des parois des caniveaux et chambres de visite négligées à plusieurs endroits.

b. Bétonnage des chaînages et poutres raidisseur sur 1850m.

c. Bétonnage ou mise des dalles des passages des entrées parcellaires des riverains

d. Bétonnage des trottoirs des 2 côtés de la chaussée (pour piétons) et pose des bordurettes sur 2575m.

e. Pose des grilles sur les saignées dans les trottoirs sur 2300 m.

2. EMBRANCHEMENTS ET AMORCES + AIRES DE STATIONNEMENTS:

            Ces ouvrages devraient être exécutés comme la chaussée elle-même: Déblais, remblais, pose des matériaux «tout venant », bordures saillantes, imprégnation et enfin asphaltage.

C. MALFACONS:

1. la mission (AUDIT) aura à exiger les résultats des analyses et tests LABO.

2. Les poutres raidisseurs et colonnettes façonnées avec des armatures non requises.

3. Les embranchements devaient avoir une profondeur d’au moins 25m à partir des bords intérieurs des bordures et une largeur suivant l’importance de la route.

4. Les amorces étaient prévues à 10m de profondeur et une largeur de 5m maximum.

D. APPROVISIONNEMENTS MATERIAUX ET CARBURANTS

1. Les concassés recueillis du concasseur de GBANDAYI, sont des moellons ramassés naturellement sans frais.

2. Les « TOLIT VENANT» de la couche de base, ne dérivent pas d’un concassage, mais sont des produits de la nature (provenance de RWAMPARA).

3. Les produits pétrolifères sont importés avec exonération.

E. MATERIELS DE CONTROLE A UTILISER:

l. Une carotteuse portable et autonome (perforeuse).

2. Pénétromètre ou autres instruments.

F. EVALUATION CHIFFREE: Afin de prouver que cette ‘commission sollicitée (AUDIT) puisse avoir des ressources viables et fondées, un devis avec les prix de l’entreprise, sera fourni dès que possible et clarifiant la dilapidation des montants votés aux ‘contribuables congolais.

N.B: Ci-jointes les photos de l’av. De l’aéroport réalisée.

Pour la requête, Kinshasa 07 février 2019

Mr. BANDA FUNGA-FUNGA Théophile

Ingénieur géomètre topographe

Projecteur et concepteur des projets

  • 27
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •