Thambwe Mwamba réchauffe les relations entre Belgrade et Kinshasa

0
37

 A l’invitation de son homollogue serbe M. Vuk JEREMIC, du 12 au 15 mars dernier, Alexis THAMBWE Mwamba a effectué une visite de travail en Serbie. Au menu de leurs entretiens, les deux ministres des Affaires Etrangères ont passé en revue les relations diplomatiques et politiques entre leurs pays respectifs et ont surtout décidé de les réchauffer au regard des intérêts communs.

 Le chef de la diplomatie serbe a émis le voeu de voir son pays jouer un rôle de premier plan en Afrique Centrale et Kinshasa répond au profil recherché. Ce voeu sera exaucé, lui a répondu tout de go son homologue congolais qui se basant sur les résolutions de la XIème Conférence Diplomatique tenue à Kinshasa vers la fin de l’année dernière, a rassuré son hôte que malgré la réduction des missions diplomatiques, Belgrade sera maintenue et jouera le rôle d’extension vers les autres pays voisins des Balkans.

 

 Les questions brûlantes de l’heure sur le plan politique et diplomatiques ont aussi été abordées, notamment la crise fratricide en Côte d’Ivoire et le massacre les populations lybiennes. A ce sujet,  THAMBWE Mwamba s’est déclaré très préoccupé par la violence qui perdure avec comme conséquences des pertes énormes  en vies humaines. Il a regretté que la mission confiée au Panel africain pour résoudre un tant soit peu la crise qui sévit au pays de feu Houphouët-Boigny n’a pas eu des effets bénéfiques.
 Concernant la question du Kosovo, malgré la reconnaissance de ce nouvel Etat par 22 pays de l’Union Européenne, la RDC s’en tiendra à l’accord qui sortira des négociations entre Belgrade et Pristina.
 Sur le plan bilatéral, les deux ministres ont convenu de relancer la grande commission mixte pour mlieux encadrer cet élan de coopération entre les deux pays. Ils ont émis l’espoir que la première réunion puisse se tenir le plus vite possible et pour ce faire, Kinshasa devra déposer un dossier comprenant des propositions concrètes. On espère que la désignation des membres de cette commision mixte sera faite en marge de la Conférence des pays non alignés qui aura lieu à Malabo en Guinée Equatoriale du 6 au 7 septembre prochain.
 Outre le secteur diplomatique, le ministre Alexis THAMBWE Mwamba a conféré avec des hommes d’affaires serbes à qui il a fait savoir que des opportunités de créer des richesses existent en RDC. Un pays d’avenir et qui regorge des richesses du sol, du sous-sol et surtout dans le domaine de la biodiversité en cette période où le nucléaire devient une menace pour la sécurité de la planète Terre.
 Pour joindre la parole à l’acte, le chef de la diplomatie congolaise a effectué une visite de courtoisie à la firme serbe ENERGOPROJEKT, spécialisée dans les grands travaux de construction, dans le design, consulting, l’ingénierie civile et l’architecture ansi que le business development. Cette firme est disposée à investir en RDC, ont indiqué ses responsables à l’issue de la visite du ministre THAMBWE Mwamba. 
 Des relations diplomatiques depuis 1960 
 C’est au lendemain de l’accession du Congo à la souveraineté internationale que les deux pays ont établi des relations diplomatiques. C’était alors à l’époque de la grande Yougoslavie Socialiste Fédérative dirigée de mains de maître par le maréchal TITO. Des relations qui ont été émaillées de nombreuses ruptures, notamment au lendemain de l’assassinat de Patrice LUMUMBA et ensuite en 1965 par le retrait du personnel diplomatique en marge de la crise politique en RDC. Depuis 1966, les relations ont repris de plus belle jusqu’au déclenchement de la crise avec la guerre des Balkans en 1989.
 Grâce aux liens qui les unissent du fait d’être deux membres du Mouvement des Non Alignés, la Serbie et la RDC ont eu à signer trois accords de coopération bilatérale. Notamment celui conclu le 31 août 1970 à Brion relatif au commerce, celui de coopération technique et scientifique conclu le 27 novembre 1970 à Kinshasa. Enfin, l’accord de coopération économique, scientifique, technique et culturel signé à Kinshasa le 9 juin 1973 et ratifié le 21 novembre de la même année par Belgrade.
          F.M.
    

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*