Teodoro Obiang Nguema offre 15 milliards FCFA à la FAO

0
152

obiangLe centre de conférence international de Sipopo  de Malabo (Guinée Equatoriale) a abrité, du 26 au 27 juin 214,  le 23ème Sommet des  Chefs d’Etat et de  Gouvernements  de l’Union Africaine(UA), autour du thème «  l’Agriculture et la sécurité alimentaire en Afrique ». Hôte de l’événement, le président Teodoro Obiang Nguema Mbasogo a, à cet effet, dépeint en des mots et termes choisis, les maux qui minent l’Afrique. Il s’agit surtout de la faim, la famine et l’instabilité chronique qui sont des freins au développement de notre continent. «  Le Continent africain est victime de la famine,  des maladies et de l’insécurité. Il urge  d’aller à l’action pour  sauver  nos Etats. On ne peut parler de développement pendant que l’Afrique continue d’importer des produits alimentaires pour satisfaire ses besoins », a-t-il souligné.  

 Foncièrement opposé à la dépendance  à l’occident, Teodoro Nguema a fait noter que l’Afrique a besoin de sécurité et de stabilité pour  faire de l’agriculture le moteur de son économie. « Malheureusement, malgré   des  efforts, les choses ne semblent pas bouger. ( …) On ne peut  conditionner l’aide au  développement à la démocratie. La  démocratie n’est pas une nouveauté en Afrique. Elle a  existé  depuis  plusieurs années  en Afrique »,  a rappelé le Chef de l’Etat équato-guinéen.

En vue de donner le ton de la mobilisation des ressources  pour  lutter contre la famine en Afrique, il a lui-même fait  don de 30 millions  de dollars,  soit environ 15 milliards de Fcfa,  à  l’Organisation des Nations-Unies pour l’Agriculture et l’Alimentation (FAO), représentée  dans la salle par son Directeur général,  José Graziano da Silva.  Ce dernier, lors de son intervention, a remercié le gouvernement de la Guinée équatoriale  pour cette action qui va davantage contribuer à lutter contre la  famine en Afrique.

 Expliquant à l’assemblée que la contribution consistante de son pays au Pnud est volontaire, Obiang Nguema a révelé qu’aujourd’hui, son pays fait des dons  des bâtiments aux agences des Nations-Unies. «Le fait est que nous n’avons pas tant de ressources. Mais, nous pensons qu‘au lieu d’investir dans des armes nucléaires et dans de grands projets de lutte spatiale, nous devons investir dans l’alimentation de l’humanité » a conclu le président.

Pour sa part,  Ban Ki-moon, le Secrétaire général de l’Onu,  a   souligné la détermination du Système des Nations-Unies à travailler avec l’UA pour participer au développement de l’Agriculture  en Afrique. «Le développement de l’agriculture nécessite de gros moyens. Nous voudrons ici inviter les partenaires  à mettre la main à la poche. L’Afrique est le continent du futur  et qui attire les investisseurs », a dit  le Sg de l’Onu.

Il convient de rappeler que  selon   le Programme des Nations Unies pour le Développement (Pnud), sur une population africaine estimée à plus de 856 millions de personnes, plus de 25%  sont sous-alimentés pendant que 15 millions de personnes sont exposées aux risques de famine au Sahel et dans la Corne de l’Afrique.  Par ailleurs, dans le secteur de l’agro-industrie,  elle devrait contribuer pour 50% au Produit intérieur Brut, ( Pib) de l’Afrique  à l’horizon 2030.

Ouattara, Kabila, Bechir… les grands absents

 Des  sources crédibles  avaient annoncé l’arrivée  d’Alassane Ouattara, le  Chef de l’Etat ivoirien.  Mais  en fin de compte, il n’est pas venu.   La délégation ivoirienne était conduite par  Charles Diby Koffi , ministre d’Etat,  ministre des Affaires Etrangères,  qu’accompagnait Aly Coulibaly, de l’Intégration africaine,   à ce 23e sommet de l’Ua, tandis que celle de Kinshasa par Raymond Tshibanda, ministre des Affaires étrangères. Omar El Bechir du Soudan et Dos Santos de Angola se sont faits aussi représenter.

Blaise Compaoré du Burkina Faso, Goodluck Jonathan  le Nigerian, le  Sud Africain Jacob Zuma,   Maky Sall du Sénégal, Marzouki le Tunisien, Denis Sassou Nguesso du Congo Brazzaville, Paul Biya du Cameroun, l’Ougandais Museveni, Paul Kagame du Rwanda, ont effectué le déplacement de Malabo, alors que l’ex-général Sissi, président nouvellement élu de l’Egypte, était la grande attraction de ce sommet.

La Côte d’Ivoire candidate à l’OMS

 L’ex-ministre de la Santé et de la Lutte contre le Sida de la Côte d’Ivoire, le professeur Thérèse Ndri Yoman, candidate de la Côte d’Ivoire au poste de Dg Afrique de l’Ouest  de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS),  était à Malabo,  dans la délégation officielle de la Cote d’Ivoire. Brillante intellectuelle  africaine, a-t-on entendu dans les couloirs, elle a profité de ces assises pour faire du lobbying auprès des différentes délégations africaines, sur fond d’un soutien visible des ministres de son pays qui ne manquaient  pas l’occasion pour la présenter aux officiels de différents pays.

Il convient de souligner que juste avant l’ouverture du sommet, ont eu lieu les  différentes réunions de nombreux organismes et institutions de l’UA.  Au sujet du forum-sommet du mécanisme africain d’évaluation des pairs (MAEP), le président Obiang et son homologue libérienne, Ellen Johnson Sirleaf, présidente en exercice dudit forum, ont présidé la rencontre à laquelle ont pris part le président de la République de la Mauritanie et président actuel de l’UA, Mohamed Ould Abdel Aziz, et la présidente de la commission de l’UA, Nkosazama Dlamini Zuma. Créés en 2003, ces mécanismes  permettent d’évaluer le degré d’accomplissement et d’application des droits de l’homme, la démocratie, la bonne gouvernance politique et le développement sociopolitique dans les différents pays.

Notons enfin qu’en marge de cette session, les ministres des Affaires étrangères des 54 pays membres ont débattu des résolutions soumises au vote des chefs d’État. La question des sources alternatives de financement de l’organisation et l’élection du président et du vice-président de l’Assemblée panafricaine ont été longuement débattues. Les ministres africains ont fait le point sur «l’Agenda 2063» porté par la sud-africaine Dlamini-Zuma.

Tshieke Bukasa,

Envoyé spécial à Malabo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*