Tension à Beni : les USA, le Canada, le Royaume-Uni et la Suisse appellent au calme

0
41

Dans une déclaration conjointe, les chefs des missions des USA, du Canada, du Royaume-Uni et de la Suisse ont appelé le peuple congolais en général et la population de Beni en particulier, au calme, afin que le gouvernement de la RDC et ses  partenaires puissent se focaliser sur leur mission visant à améliorer les vies des populations locales, qui souffrent depuis longtemps suite aux multiples tueries des civils dans cette partie du pays.

            Avant de condamner ces actes de violences, cette mission internationale a présenté ses condoléances aux familles et proches des victimes des violences commises par les ADF et les autres groupes armés dans certaines régions de la province du Nord-Kivu. Elle dit, par ailleurs, soutenir la volonté  du Président de la République, Félix Tshisekedi, d’accroître  la coopération entre les Forces Armées de la RDC (FARDC) et la  Mission des Nations-Unies au Congo (MONUSCO) pour éliminer la menace représentée par les groupes armés, tout en protégeant les civils innocents. 

            Concernant les manifestations qui ont eu lieu la semaine passée dans le Nord-Kivu contre la MONUSCO, les chefs des missions de ces différents pays ont condamné avec la dernière énergie ces attaques et renouvelé pleinement  leur soutien à la Représentante spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies en ces moments difficiles.

«  …Nous connaissons les frustrations des populations vivant dans les zones affectées et leurs  droits de manifester pacifiquement. Nous appelons au calme… », ont-ils indiqué.

Jean-Pierre Lacroix à la population de Beni : «  Il ne faut pas se tromper d’ennemis »

      Le chef des opérations de la paix à l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, s’est envolé  dans la matinée de samedi matin pour la ville de Goma et Beni,  où il a visité le site incendié de la MONUSCO lors des manifestations de cette semaine. Il dit être venu à la demande du Secrétaire général de l’ONU afin de soutenir ses collègues de la Mission de l’ONU en RDC.

            Dans son message,  il a appelé la population à ne pas céder à la campagne de désinformation dont est victime la MONUSCO  et surtout, à ne pas se tromper de cible.

            « Le gouvernement et la MONUSCO ont réaffirmé leur détermination à travailler en commun.  Il ne faut pas se tromper d’ennemis. Les ennemis sont ceux qui tuent et empêchent les équipes de riposte de lutter contre Ebola. Ce n’est pas facile parce qu’ils se cachent, ils attaquent la nuit des populations sans défense.  Mais nous sommes déterminés. Nous allons continuer à être aux côtés des Congolais », a-t-il fait savoir,  poursuivant en ces termes : « Je suis venu à la demande du SG des Nations Unies pour exprimer notre totale solidarité avec nos collègues mais aussi notre totale solidarité avec la population de la région. Toutes ces destructions n’ont pas été improvisées… Il faut les condamner fortement. Il y a eu beaucoup de victimes ces derniers temps et c’est inacceptable. Il y a également eu des victimes parmi nos collègues des Nations Unies.  Il faut que nos partenaires (les FARDC, la PNC, et les autorités)  avec lesquels nous travaillons tous les jours réfléchissent aussi à la manière de travailler encore plus étroitement avec nous car nous devons encore renforcer ce partenariat », a-t-il dit.

            Il sied de noter que Jean-Pierre Lacroix va clôturer sa mission ce lundi à Kinshasa  par une conférence de presse.Perside DIAWAKU

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •