Suspendu en novembre 2012 : le général Amisi «Tango Four» lavé de tout soupçon

0
309

Le général Amisi Kumba Gabriel( Tango fort). Radio Okapi/ Ph. John BompengoSuspendu de ses fonctions de chef d’Etat-major de la Force Terrestre le 22 novembre 2012 peu après la prise de la ville de Goma par le M23, le général-major Gabriel Amisi Kumba dit «Tango Four» vient de voir sa suspension levée.

         Des sources dignes de foi qui se sont confiées au «Phare» ont laissé entendre que cette décision lui a été communiquée par le Conseil Supérieur de la Défense, l’organe qui avait  pris la mesure conservatoire précitée en attendant les résultats de l’enquête ouverte à sa charge.

         On rappelle, à ce sujet, que cet officier supérieur bien connu de la place de Kinshasa et des milieux sportifs, avait été accusé de plusieurs griefs, dont le principal était le trafic d’armes à l’Est du pays, au moment où la rébellion du M23 y faisait la pluie et le beau temps. Il lui était aussi reproché le détournement de la solde de la troupe et des rations.

Des sources proches du dossier indiquent qu’après des investigations menées pendant plusieurs mois par une méga-commission d’enquête composée d’officiers supérieurs des FARDC, de hauts magistrats militaires et des membres des services compétents chargés de la paie du personnel militaire, il a été constaté que toutes les allégations mises à la charge du général Amisi étaient sans fondement.

         Par conséquent, son dossier a été clos, faute de preuves, et sa suspension levée.

On croit savoir que sa fidélité au Commandat suprême des FARDC et à ses supérieurs militaires, son sang-froid, sa discrétion, son intégrité morale et son patriotisme ont finalement payé.

         Les observateurs pensent qu’il ne va pas tarder à remercier le chef de l’Etat et la hiérarchie militaire pour la confiance qu’ils viennent de lui renouveler.

         Et, coïncidence heureuse, la levée de la suspension du général Amisi «Tango Four» est tombée dans la foulée de la victoire déterminante de son équipe, l’AS V. Club, devant Al Hilal du Soudan (2-1) dimanche dernier au stade Père Raphaël, pour le compte de la 4me journée de la phase de poule de la Ligue des Champions de la CAF (Confédération Africaine de Football). Dans ce nouvel état d’esprit, il peu maintenant s’investir, le coeur léger, dans l’entreprise de qualification de V.Cub pour les demi-finales, un objectif qui hante des millions de Congolais. Férus de discipline, le général Amisi attend dans la sérénité la suite des événements.

 

KIMP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*