Sur décision du chef de l’Etat : 90 artistes décorés pour leur mérite

0
453

joseph kabilaPrès d’une centaine de célébrités du de la culture et des arts ont été faits, hier mardi 29 décembre au Palais du peuple, respectivement grands officiers, commandeurs, et chevaliers de l’Ordre national Kabila – Lumumba. C’est le président de l’Assemblée nationale Aubin Minaku qui a présidé cette cérémonie au nom du chef de l’Etat Joseph Kabila. La première dame Marie Olive Lembe Kabila était présente.

Les lauréats ont été sélectionnés dans plusieurs sous-secteurs de la culture et des arts. Voilà pourquoi il y a des artistes musiciens, des écrivains, des sculpteurs, des chroniqueurs de musique, des photographes, des comédiens, etc.

Au total, 90 compatriotes évoluant dans les différents secteurs de la culture et des arts précités ont été décorés les uns de médaille d’or, les autres de médailles d’argent et de bronze.

Dans la catégorie des belles lettres, on a primé entre autres Didier Mumengi, le professeur Nseman-o-Lutu, Tantu Meyi, prof Yoka Lie. Pour la musique, il y a Simaro Lutumba, Shungu Wembadio alias papa Wemba, Reddy Amisi, Tshala Muana, Bosco Bozi Boziana, Ngiama Makanda alias Werrason, Jean Bedel Mpania Tshituka, Jean Goubal Kalala, Jossart Nyoka Longo, etc. Pour les chroniqueurs de musique : Bolemba wa Bolemba, Zacharie Bababaswe, Manda Tshebwa, etc.

Dans la catégorie des comédiens, on a décoré Kuedi, Esther Bipendu dite « mère Bip », Masumu. chez les Photographes : Torga, Kokolo, etc.

Au total, 61 médailles en Bronze, 42 en argent et 34 en Or ont été décernées aux différents lauréats.  Il faut signaler que certains ont été décorés deux ou trois fois.

Le gouverneur de Kinshasa, André Kimbuta, a exprimé sa joie et fierté pour cette cérémonie dédiée aux fils et filles du Congo qui se sont illustrés dans le domaine de la culture et des arts. Pour lui, « honorer ces Congolais qui, pleins de talents, se sont distingués dans la promotion de la culture, contribue à la consolidation de l’identité nationale ».

Pour sa par, le président du jury du prix de mérite national des Arts, Sciences et Lettres, Joseph KIBOMBO a indiqué que cette décoration intervient dans un contexte de douleurs d’enfantement d’une grande nation dont le Chef de l’Etat est le géniteur.

« Il était juste et très juste de célébrer cette remise dans le Palais du peuple, berceau de la culture  et des œuvres fécondant notre culture… ce geste marque un tournant de notre histoire qu’il faut puiser dans le génie créateur de nos artistes », a-t-il déclaré.

Parmi les critères ayant prévalu à la sélection, on a entre autres le fait d’avoir exercé son activité de manière ininterrompue pendant une vingtaine d’années dans le domaine de la culture ou des arts ; être porteurs de l’innovation ou des valeurs ;  détenteurs de la renommée ; prédicateurs de la moralité ; etc.

« Vos œuvres contribueront tjrs à l’édification de l’humanité. Vos apports sont urgents en cette période de convocation au dialogue. Savoir, faire et dire la culture, c’est notre métier pour bâtir une nation forte et prospère au cœur de l’Afrique », a conclu le professeur Joseph Kibombo.

Le ministre de la Culture te des Arts Banza Mukalay a tenu à remercié  le chef de l’Etat pour l’attention accordée au secteur de la culture, et aussi pour sa motivation à honorer les compatriotes se sont démarqués dans le secteur des arts et des lettres. Il a saisi cette occasion pour lancer l’appel du dialogue national.

Par ailleurs, Banza Mukalay est convaincu qu’à travers cette cérémonie, le travail de l’esprit a été sublimé, magnifié. « La cérémonie se veut un acte fondateur de la reconnaissance du mérite. La culture est l’élément essentiel qui rapproche le peuple et consolide la cohésion, façonne les individus pu en faire des citoyens responsables et acteurs au développement ».

            Pour sa part, la première dame, Olive Lembe Kabila, a tenu à fêter avec les médaillés. Comme preuve de son implication, elle s’était amenée avec des bouquets de fleurs qu’elle a remis à chacun des lauréats.

            N’ayant pas prévu un discours parce que représentant le chef de l’Etat pour donner la boucle à la cérémonie, le président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, a annoncé un cadeau du Président de la République de 6 grosses cylindrées octroyées à quelques lauréats, notamment ceux fatigués par le poids de l’âge.

            C’est par la bouche de Papa Noël, un artiste de la diaspora, vivant en Belgique, que les bénéficiaires du prix national de mérite de la culture et des arts, ont présenté leurs remerciements au Chef de l’Etat, Joseph Kabila, pour les avoir élevés au rang du mérite de la culture congolaise.                       Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •