Sud-Kivu : évasion des violeurs à Uvira !

0
61

Hier mercredi 6 octobre 2010, au cours du point de presse hebdomadaire de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation de la RDC ( Monusco), la chargée de l’Information publique adjointe du Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l’Onu en RDC, Stefania Trassari, a rapporté les récentes inquiétudes exprimées par la Commission territoriale de lutte contre les violences sexuelles( CTLVS) d’Uvira. Il s’agit du nombre croissant d’évasion des présumés auteurs de viols dans ce territoire du Sud-Kivu. 

            En effet, selon Ocha, les activistes craignent que ces échappées rendent inutiles les efforts déjà réalisés par les intervenants dans le volet de lutte contre les violences sexuelles. 

Cependant, d’après la CTLVS, certaines de ces évasions seraient organisées en complicité avec des officiers de la police judiciaire, moyennant une contre partie financière. Des cas d’imposition des arrangements à l’amiable sont également rapportés. D’ores et déjà, a conclu la responsable de Ocha, une commission restreinte de la CTLVS a rencontré le Procureur de la République le 30 septembre à ce sujet.

            Notons par ailleurs que la Monusco a fait état des tensions accrues dans les régions du Sud-Est d’Uvira et de Sange, ainsi que dans le territoire de Shabunda où sont observées les activités des groupes armés. Ainsi, a souligné le porte-parole militaire de la Monusco, le 15 septembre le commandant de la brigade du Sud-Kivu s’est rendu à Mwenga pour rencontrer les notables et les autorités locales et discuter avec eux de la situation sécuritaire et les rassurer. « Des dispositions tactiques ont été prises dans la zone de Shabunda pour renforcer la sécurité des populations qui d’ailleurs a entamé un retour progressif » a rassuré le lieutenant-colonel Gueye.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*