Succession de Nangaa : «Vigilance citoyenne » et « Forum citoyen» lancent la campagne « Stop Malonda »

0
56

L’entérinement  de Ronsard Malonda par l’Assemblée Nationale  à la tête de la CENI, continue de susciter des tensions au sein des forces politiques et sociales. Les mouvements citoyens dénommés «  Vigilance citoyenne » et «Forum citoyen » (VICI et FC) ne sont pas restés indifférents. Ils  ont pris acte de la persistance de la mauvaise foi du Front Commun pour le Congo (FCC) à travers sa majorité parlementaire fabriquée aux élections chaotiques de 2018, pour  saboter tous les efforts du peuple pour l’instauration d’une véritable démocratie  en République Démocratique du Congo. Raison pour laquelle ils ont lancé la campagne « Stop Ronsard  Malonda,  oui aux réformes  de la Ceni », indique leur  communiqué de presse datée du 08 juillet 2020.

            Trop c’est trop. Nous ne voulons plus connaitre les expériences malheureuses comme ce fut le cas  avec Malumalu , Nangaa, et Ngoy Mulunda, comme la crise de légitimité a toujours été l’une des raisons  qui empêchent le développement  du Congo. Nous préférons  agir maintenant que de nous lamenter plus tard. Ses expériences tant vantées en tant que technicien, ne nous concernent pas. On peut être intelligent ou compétent mais au service du mal », ont-ils déclaré.

            « Notre combat contre Ronsard Malonda est le même avec les confessions religieuses.   C’est un enfant de chœur du FCC, il connait la Ceni, il a été même à la base de la tricherie des élections de 2018. La personne de Malonda nous gêne, c’est un élément à craindre. Sa désignation à la tête de la Ceni ne garantie pas de bonnes élections à venir et ne convainc pas non plus. Nous ne voulons plus connaitre des crises de légitimité. Nous voulons que le choix des Congolais lors des élections soit respecté. C’est ainsi que nous devons nous battre », martèlent ces mouvement citoyens.

            « Nous notons la trahison de certaines confessions religieuses qui aident le FCC à placer son agent à la tête de  la Ceni. Nous rejetons avec la dernière énergie  la manipulation du FCC sur l’entérinement de Ronsard Malonda comme président de la CENI.  Il est la pièce maitresse pour aider Nangaa à torpiller la volonté du peuple congolais exprimée le 30 décembre 2018 et lui disons qu’il a dépassé la limite du tolérable. On ne peut allégrement  gêner un peuple à tout moment et sur tous les  sujets  au nom d’une prétendue majorité parlementaire acquise dans les conditions connues de tous »

Les deux mouvements citoyens rappellent qu’après sa tentative de soumission du Parquet  au ministre de la Justice, le FCC a, en violation de toute la procédure en la matière et en l’absence totale d’un consensus, orchestré un forcing pour placer son agent Ronsard Malanda  à la tête de la CENI, à travers un entérinement  bidon lors de la plénière du 2 juillet  dernier de l’Assemblée, sous la présidence de Jeanine Mabunda insensible aux propositions et avis de la société civile  et de principales confessions  religieuses.MURKA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •