Stratégies du gouvernement pour se protéger contre la fièvre d’Ebola

0
83

  Après l’Ouganda, la présence du virus Ebola a été confirmée à lsiro, en République Démocratique du Congo.
    Le virus d’Ebola est  très contagieux et beaucoup de gens en meurent. Jusqu’à ce jour, aucun traitement curatif n’est connu. Le seul moyen de combattre la fièvre à virus Ebola est la prévention. D’où l’importance de renforcer la surveillance de la fièvre hémorragique à virus Ebola. Il s’agit là d’un problème majeur de Santé Publique, qui en appelle au patriotisme de tous et à I’implication sans faille de la presse nationale.

    Le Gouvernement de la République demande avec insistance aux médias tant officiels que privés de disponibiliser un temps d’antenne pour alerter l’opinion sur ce grave problème de santé publique. Il s’agit notamment de prévoir dans les grilles de programmes des émissions de sensibilisation et de vulgarisation y relatives.
    Dans le cas spécifique de la fièvre hémorragique à virus Ebola qui vient d’être détectée à I’intérieur de nos frontières, nous saurions gré aux responsables des médias de bien vouloir diffuser en urgence des alertes et bandes annonces en boucle sur les symptômes et les mesures de prévention.
    Le Ministère de la Santé publique considère comme suspecte de la fièvre hémorragique Ebola, toute personne présentant une fièvre soudaine associée aux symptômes suivants :
1. Maux de tête
2. Anorexie /perte d’appétit
3. Fatigue intense
4. Douleurs musculaires ou articulaires
5. Difficultés à respirer
6. Vomissements
7 Diarrhée
8. Douleurs abdominales
9. Difficultés à avaler
10. Hoquet

Sont également suspects, toute sorte de saignement et tout décès inexpliqués.
Tout sujet présentant ces signes doit impérativement être envoyé à l’hôpital pour des soins médicaux appropriés. Tout cas suspect doit être signalé au centre de santé le plus proche.   Les mesures de préventions ci-après doivent être strictement observées pour éviter d’attraper la maladie. Il faut EVITER de:


1. Toucher et manipuler tout animal trouvé mort (en forêt et de consommer sa viande ;
2. Toucher sans protection les vomissures, le sang, les selles, les urines d’un malade de fièvre hémorragique d’Ebola ;
3 Dormir avec les malades de fièvre Ebola,
4 Rester près d’un malade de la fièvre Ebola sans protection :
5. Toucher et / manipuler les vêtements et autres objets souillés par le malade :
6. Toucher et / ou laver Ie cadavre.

Durant cette période de prévention, il est recommandé de renforcer autour de soi des mesures d’hygiène individuelle et collective, à savoir
– Se laver les mains au savon après avoir utilisé les toilettes ou latrines
– Se laver les mains au savon avant de faire la cuisine et avant de manger.
– Faire bouillir l’eau ou la désinfecter avec une solution chlorée :
– Ne consommer que les aliments qui viennent d’être cuits.
– Ne pas déféquer à proximité des sources d’eau,
– Utiliser les latrines et veiller à leur propreté ;
– Mettre les aliments en vente sur les étalages et les couvrir
Ne pas organiser les funérailles d’un malade décédé d’Ebola ni de toucher son cadavre.


Lambert Mende, porte-parole du gouvernement

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*