Soutien à la candidature d’Etienne Tshisekedi : il est temps de mettre en place une Dynamique

0
84

La sortie de la communauté de l’UDPS/Equateur, le samedi 2 août 2010 à la permanence de l’UDPS et en présence du secrétaire général du parti  a suscité des réactions en sens divers. L’initiative a été applaudie de deux mains par plusieurs compatriotes, mais elle n’a pas manqué de donner matière à réflexion à d’autres. 

            Selon le président de cette communauté, Médard Lwanza, cette structure n’est rien d’autre qu’une stratégie électorale tendant à porter Etienne Tshisekedi à la tête du pays dès le premier tour des prochaines élections présidentielles. La question est celle-ci : « Si l’Equateur donnait la majorité de ses voix à Etienne Tshisekedi, la province saurait- elle faire élire le Sphinx de Limete dès le premier tour ? » Il y a aussi cette question : « Faut-il que dans chaque province l’UDPS locale initie ses propres actions ? »

            Les réponses à ces questions sont évidentes. Ce n’est pas certain que l’Equateur seul puisse porter Tshisekedi à la magistrature suprême. Si dans chaque province naissait une communauté de soutien à la candidature  d’Etienne Tshisekedi, chacune d’elles serait tentée d’agir à sa manière et en ordre dispersé. C’est cela la crainte que suscite la mise en place d’une communauté de l’UDPS/Equateur et surtout si l’initiative faisait tâche d’huile à travers le pays. Il faut une structure pour donner l’impulsion nécessaire à la campagne électorale, la ligne à suivre dans chaque province, etc.

            Le soutien à la candidature d’Etienne Tshisekedi passerait certainement par quelques préalables tels que battre le rappel des troupes, amener dans le parti les déçus du mobutisme et du kabilisme, pouvoir composer avec eux, insuffler un sang nouveau dans le parti en faisant appel à la jeunesse… Cela appelle à la mise sur pied d’une structure du genre « Dynamique de l’UDPS pour le soutien de la candidature d’Etienne Tshisekedi. »

            Cette structure aura pour tâche essentielle de faire asseoir la stratégie électorale du parti, en influer sur les actions à mener dans chaque province. Elle permettrait au parti de ne pas agir en ordre dispersé, en fixant clairement les objectifs à atteindre pour chacune des élections, en  régulant les ambitions des uns et des autres, en maintenant la constance d’une campagne électorale à l’américaine… Il faut pour cette tâche des hommes qui ne se sont pas compromis dans le passé au parti ou ailleurs. 

            L’UDPS/Equateur a  le mérite d’avoir lancé la campagne sur terrain à Kinshasa et s’emploie à l’étendre à l’Equateur. 

JRB

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*