Sommet de Paris : une nouvelle ère de coopération en gestation

0
77

Conformément au programme, Emmanuel Macron et Félix Antoine Tshisekedi ont ouvert hier mardi 18 mai à Paris le Sommet sur le financement des économies africaines. Le premier en sa qualité de président de pays hôte, et le second en celle de président en exercice de l’Union africaine.

Une trentaine de dirigeants africains prennent part à ce sommet qui, hormis les réflexions qu’on y mène pour déceler les domaines prioritaires à privilégier pour le financement en vue de booster l’émergence du continent, examine également les possibilités d’instaurer une coopération plus dynamique entre l’Occident et l’Afrique.

            Prenant la parole, le Chef de l’Etat Congolais et Président en exercice de l’Union Africaine, Félix Antoine Tshisekedi, a après salué l’initiative qui se veut une opportunité offerte à l’Afrique pour revisiter ses partenariats avec les pays du Nord, plaidé pour la révision des droits de tirages spéciaux (DTS) qui paraît à ses yeux comme l’une des solutions aux  nombreux défis à relever.

            Dans la foulée, il a annoncé à ses pairs africains qu’un premier montant de 100 milliards USD a été évoqué au cours du dîner offert à l’Élysée le lundi 17 mai soir.

«Nous verrons ensemble comment nous pourrions revoir le paradigme, aller dans le sens du New deal proposé par le Président français pour permettre à l’Afrique de pouvoir faire face à la crise», a déclaré en substance le président de l’organisation continentale.

            A son tour, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, qui considère le sommet comme celui de l’urgence et de l’ambition en parlant de la situation de la pandémie de Covid-19 du fait que, d’après lui, l’Afrique reste le continent le moins vacciné à ce jour, a évalué à 285 milliards USD les besoins en financement des économies africaines entre 2021 et 2025. Avant de promettre l’assouplissement des DTS.

            «Tout ne sera pas réglé aujourd’hui, mais on peut saluer un changement de paradigme», a fait savoir le président français, en promettant que les discussions amorcées à ce Sommet, vont se poursuivre dans le cadre du G7, G20 ainsi que pendant la présidence française de l’Union Européenne.

            Après l’ouverture officielle, les travaux devraient se poursuivre à huis clos. Une conférence de presse conjointe Emmanuel Macron et Félix Antoine Tshisekedi devrait sanctionner la fin des travaux du sommet de Paris.

Dom

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •