Sit-in devant l’immeuble du Gouvernement des médecins non alignés à la prime

0
108

Hier 25 novembre 2019, aux alentours de 10h, des médecins non primé ont improvisé  un sit-in devant l’immeuble du gouvernement.  Ce collectif des médecins  de la République Démocratique du Congo, travaillant dans différents services  de l’Etat, a une fois de plus revendiqué la paie de la prime de risque.

            En effet, le ministre de la Santé publique,  Dr Eteni Longodo,  leur avait adressé une invitation en son cabinet de travail, à l’immeuble du Gouvernement, pour discuter de cette question. Au sortir de leurs échanges, ces médecins se sont  dit non-satisfaits de la tournure qu’ont prise les discutions avec la partie gouvernementale qui, selon eux, a tendance à tirer en longueur le processus de leur alignement sur le fichier.  

            « Nous étions venus sur rendez-vous du ministre, le Docteur Eteni. A l’issue de cette rencontre, deux choses ne nous ont pas enchantées.  Premièrement,  le Dr. Eteni a invité autour de la table des négociations des structures médicales politiques notamment Becom, Comec, la  Coordination des médecins Tshisekediste. Nous nous sommes finalement posés la question de savoir si nous sommes en train de négocier un poste politique ou de revendiquer la situation des médecins non primés. Deuxièmement, nous avons constaté qu’autour de cette même table, nous étions avec des confrères médecins qui sont déjà primés. On veut inhiber notre action de revendication par cette pléthore des structures  médicales politiques (…) », a indiqué le Docteur Ngoyi, Médecin à l’Hôpital général de référence de Makala. 

Il craint que  le Dr. Eteni soit  en train de jouer à une manœuvre politique, celle de prolonger le processus de l’alignement alors que le principe est simple.

            Selon le collectif des médecins non primés, sur environ 8000 médecins répertoriés sur le fichier,  seuls 763 étaient alignés et primés au mois de septembre dernier pour  le troisième trimestre.

            «Nous prions les autorités de revoir la situation des médecins du secteur public non alignés à la prime de risque afin d’être rétablis dans nos droits. La plupart d’entre nous, ne bénéficient ni de prime, moins encore du salaire de l’État. Comment allons-nous vivre avec nos familles? », a déclaré un médecin rencontré sur place.

                Perside Diawaku

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •