Session ordinaire de la Croix-Rouge/RDC : le gouvernement de coeur avec les secouristes

0
85

Les membres du Comité Central de la Croix Rouge de la RDC « CRRDC » sont en session ordinaire depuis mercredi 17 novembre 2010 à Gombe sur l’avenue de la Justice.  Pendant trois jours, les participants vont procéder à l’évaluation des activités menées cette année et réfléchir sur la manière dont les présidents provinciaux de la CRRDC  vont encadrer les volontaires. Ils vont aussi étudier les cas des cadres mis à l’index pour indiscipline caractérisée et procéder si cela s’avère nécessaire à leur remplacement et voir comment se positionner pour mieux lutter contre les épidémies l’année prochaine. 

            La journée d’ouverture   a été dominée par les allocutions du ministre Maker Mwangu, qui représentait son collègue de la Santé en mission , de celles du chef de la délégation du Comité International de la Croix Rouge « CICR »  en RDC et du numéro un de la Croix Rouge dans notre pays, Dominique Lutula. 

Encouragements 

            Dans son mot de circonstance, le ministre Maker Mwangu  a félicité d’emblée la Société Nationale de la Croix Rouge de la RDC pour avoir accompli  de bons et loyaux services en faveur des populations congolaises vulnérables. Il a également manifesté sa reconnaissance aux volontaires congolais pour avoir souvent encadré en compagnie du ministère de la Santé les femmes et filles victimes des violences sexuelles et les populations frappées par les catastrophes naturelles..

Leur concours s’avère nécessaire en ce moment où la poliomyélite refait surface en Afrique Centrale, a-t-il souligné.

            Il  encourage les présidents provinciaux de la Croix Rouge et les membres élus au niveau du siège à réfléchir sur la consolidation des acquis et la manière d’encadrer les secouristes disséminés à travers le territoire national.

            Le ministère de la Santé est conscient des difficultés endurées par les secouristes dans l’exercice de leurs fonctions. Il va s’organiser pour leur apporter un appui conséquent, notamment dans la lutte contre les abus de l’emblème de la CRDC en soutenant le vote du projet de loi pour sa protection.

            Il a clos son intervention en remerciant les partenaires comme  le CICR, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix Rouge  et du Croissant Rouge…. pour avoir apporté un appui logistique  et financier  aux actions de la CRRDC.

            Pour Franz, chef de délégation du CICR, l’ouverture de la réunion tombe à point nommé, dans la mesure ou les Congolais sont appelés  à relever plusieurs défis. Il a ajouté que de leur côté, ils sont conscients  des pesanteurs  qui freinent l’expansion du mouvement. Eliminer ces faiblesses (protection de l’ emblème, problème des statuts…) est une tâche difficile mais .espèrent que le CICR sera à la hauteur de la tâche.

            Néanmoins, leur vision ne s’arrête pas uniquement  à ces considérations. Leur souci principal est de voir la CRRDC  devenir un vrai partenaire du CICR, avec lequel ils auront des responsabilités partagées.

            « Pour cette année, les résultats sont encourageants. Néanmoins, chacun est responsable à quelque niveau qu’il soit  des ratés enregistrés ça et là. Nous vous invitons à débattre de ces questions avec lucidité », a-t-il souligné.

            Peu prolixe, Dominique Lutula a  adressé ses remerciements aux partenaires  pour leurs divers appuis à leurs programmes  et leur accompagnement  dans le renforcement des capacités des secouristes congolais.

            Et le numéro un  des volontaires congolais de rappeler à l’intention de ses « ouailles »  le principe selon lequel tout projet mis en œuvre conjointement doit impérativement passer par le niveau central de la société nationale.  Enfin, il a recommandé aux membres de la CRRDC de prendre à cœur la préparation des festivités commémoratives du cinquantenaire de leur société nationale. Lequel  cinquantenaire  sera célébré  le premier mars de l’année prochaine. 

Jean- Pierre Nkutu   

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*