Sesanga et l’AR soutiennent Félix Tshisekedi

0
218

L’Alternance pour la République, plate-forme affiliée à « Lamuka », vient de sortir de son silence au sujet de la victoire de Félix Tshisekedi à la présidentielle du 30 décembre 2018.

A l’issue d’une réunion extraordinaire dirigée par son Coordonnateur, Delly Sesanga, en son siège situé sur l’avenue de l’Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu, et sanctionnée par une déclaration lue devant la presse par son Secrétaire exécutif, Jean-Bertrand Ewanga, cette plate-forme pro-Katumbi indique avoir pris acte de l’investiture de
Félix Tshisekedi par la Cour Constitutionnelle, en qualité de Chef de l’Etat élu de la République Démocratique du Congo.

Cette sortie médiatique de l’Alternance pour la République, qui
intervient trois jours après celle de Gabriel Kyungu, lui aussi leader
de Lamuka, fraichement investi président du bureau provisoire de
l’Assemblée nationale, démontre, si besoin en était encore, que le
camp des radicaux  de Lamuka, qui milite pour la prétendue  vérité des
urnes, en dépit de l’arrêt irrévocable de la Cour Constitutionnelle,
continue de se fissurer.
Déjà lors de la campagne électorale pour la présidentielle, Delly
Sesanga et Claude Lubaya avaient  ouvertement apporté leur soutien au
fils de l’opposant historique.
Avec 6 députés nationaux et 7 députés provinciaux, l’Alternance pour
la République s’estime à même de peser sur l’échiquier politique
national.
Éric Wemba
COMMUNIQUE DE PRESSE
L’Alternance pour la République, AR en sigle, Informe l’opinion
nationale et internationale qu’à l’issue de la réunion de la
Conférence des Présidents tenue ce mardi 29 Janvier 2019 à son siège;
l’Alternance pour la République a décidé de prendre acte de
l’investiture par la Cour Constitutionnelle de Monsieur Felix Antoine
TSHISEKEDI TSHILOMBO en qualité de Président de la République, Chef de
l’Etat de notre pays, la République Démocratique du Congo.
L’Alternance pour la République rappelle les nombreux défis auxquels
la République Démocratique du Congo est confrontée depuis plusieurs
décennies et pour lesquels l’Alternance pour la République, à la suite
du peuple congolais, attend des solutions durables des nouvelles
institutions. Il s’agit notamment de :
1. La réconciliation nationale;
2. La paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire nationale
spécialement à l’EST ;
3. La consolidation de la démocratie et le rétablissement des libertés
publiques ;
4. Le redressement de la situation économique pour réduire la pauvreté
et les souffrances du peuple congolais;
5 L’instauration de la nouvelle gouvernance fondée sur la lutte contre
les antivaleurs; le pillage des ressources, la corruption et les
détournements des deniers publics.
L’Alternance pour la République invite ses élus nationaux et
provinciaux à rester mobilisés sur ces objectifs.

Fait à Kinshasa, le 29 janvier 2019
Pour l’Alternance pour la République,
Honorable Jean-Bertrand EWANGA ISEWANGA IWOKA
Secrétaire Exécutif

  • 5
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •