Sénat : installation aujourd’hui du bureau provisoire

0
111

Après la levée de la mesure décrétant la surséance de son installation par le Chef de l’Etat, à cause des suspicions de corruption qui avaient émaillé les élections sénatoriales, le nouveau Sénat est convoqué ce matin en séance spéciale par le Secrétaire général de cette chambre du parlement.

Deux points sont inscrits à l’ordre à savoir : la mise en place du bureau provisoire la remise-reprise avec le bureau sortant. Comme le veut les us et coutume parlementaires, celui-ci sera présidé par le doyen d’âge assisté de deux benjamins choisis parmi les membres issus des élections du vendredi 15 mars 2019.

            Une fois mis en place, le bureau provisoire aura trois matières majeures à traiter, à savoir : la vérification des mandats des sénateurs élus, l’élaboration du règlement intérieur du Sénat, ainsi que l’organisation des élections des membres du bureau définitif.

            A l’instar de l’Assemblée nationale, le Sénat n’affiche pas encore complet. Le report des élections législatives nationales et provinciales dans les circonscriptions électorales de Beni et Butembo dans la province du Nord-Kivu, et à Ymbi dans celle de Mai-Ndombe, a également impacté sur l’élection des représentants desdites provinces à la chambre dite haute du parlement. Maintenant que les élections viennent de s’y dérouler, il faudra attendre la proclamation des résultats provisoires par la Ceni pour pouvoir organiser les sénatoriales.

            Il importe de rappeler que l’installation du Sénat intervient en retard du fait qu’elle a été suspendue à l’issue de la réunion interinstitutionnelle du lundi 18 mars 2019 présidée par le Président de la République. Il a été décidé du report de l’installation du Sénat pour permettre au Procureur Général près la Cour de Cassation qui avait déjà démarré des enquêtes judiciaires sur les allégations de corruption des députés provinciaux, de les mener jusqu’à leur terme.

            Mais pour ne pas violer la Constitution qui fixe le délai de 15 jours pour l’installation du Sénat, la mesure a été levée. Voilà qui explique cette installation qui intervient ce mardi 2 avril. Toutefois, il est iùmportant de signaler que cette installation n’a pas d’effet suspensif sur les enquêtes du PGR qui se poursuivent. Au moment opportun, elles livreront leur secret sur cette honteuse affaire de corruption qui a entamé l’honneur et la crédibilité de nouveaux sénateurs.

Dom

  • 4
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •