Séminaire d’imprégnation des membres de la Ceni : Denis Kadima, « prenons le taureau par les cornes »

0
41

Le séminaire d’imprégnation des membres de la Commission Electorale Nationale Indépendante (Ceni) s’est ouvert le vendredi 26 novembre 2021 dans la salle Abbé Apollinaire Malu Malu.  Prévu jusqu’au 5 décembre prochain, ce séminaire est appelé à répondre  aux nombreuses attentes de l’électorat au regard de la mission assignée à cette institution, a indiqué à l’ouverture des travaux, Denis Kadima Kazadi, son Président.

       Conscient du retard enregistré dans la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante qui, au lieu d’être installée en juin 2019, a été finalement mise en place 28 mois plus tard, soit en octobre 2021, Denis Kadima a rappelé à tous que la mission de la Ceni face à son 3e cycle électoral s’avère fastidieuse et éprouvante pour la consolidation de la démocratie congolaise.

           Ainsi, la perspective de l’organisation de prochaines élections, dans les délais constitutionnels, a-t-il reconnu, laisse peu de répit à l’actuelle équipe qui ne bénéficiera pas d’état de grâce. D’où l’obligation de  prendre le taureau par les cornes pour baliser, sans délai, la voie du processus électoral.

          Selon lui, ce séminaire de dix jours va permettre aux membres de la Ceni d’appréhender les enjeux et défis du processus électoral et d’adopter les grandes orientations pour la gestion de l’institution et l’organisation de futures opérations préélectorales.

           Il est resté convaincu que la maîtrise du cadre légal régissant les élections, la bonne connaissance de différentes étapes du cycle électoral, la compréhension de grandes opérations y relatives sont indispensables pour amener l’Assemblée plénière à adopter une feuille de route réaliste devant nous conduire vers les scrutins de 2023.

          La prise en compte du rôle et des responsabilités des organes et des structures de la Ceni dans leur ensemble reste  à ses yeux un atout important pour gérer avec efficience les opérations préélectorales et électorales qui pointent à l’horizon.

D’où, son exhortation aux membres, de prendre l’engagement, dès maintenant, de tout mettre en œuvre pour être à la hauteur de la mission assignée à l’institution.

Contexte

          En sa qualité de Secrétaire Exécutif National, Ronsard Malonda, à travers son allocution  de bienvenue, a décrit succinctement la charpente de ce séminaire et les résultats  qui découleront des travaux en commissions avant leur validation. Ceux-ci constitueront les actes pour établir une feuille de route sur les différentes indications, à savoir le budget des opérations,le  plan logistique,les textes référentiels et  les stratégies de sensibilisation.

        Désiré Molekela, en charge de la sensibilisation, a défini le contexte, les objectifs et les résultats attendus de ce séminaire qui se déroule en deux phases. Il a fait savoir que les membres de la Ceni sont appelés, avant de lever une quelconque option de s’imprégner de la situation électorale et d’autres thématiques sur les activités de l’institution. C’est dans ce contexte que s’inscrit le séminaire en cours. De manière générale ces membres de la Ceni sont appelés à appréhender les enjeux et adopter les grandes orientations pour la gestion de l’institution et l’organisation des futures opérations électorales.

       De manière spécifique, il est question de renforcer les connaissances sur le cadre légal qui régit les élections , porter à la connaissance des membres les informations sur les étapes du cycle électoral, échanger sur les grandes opérations du cycle électoral.

La seconde phase du séminaire qui aura lieu sur un site choisi hors du siège, comportera des conférences thématiques, opérationnelles transversales, et sectorielles. 

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •