SCTP : les grévistes victimes de l’intox !

0
73

La journée d’hier mardi 2 novembre 2021 prévue pour le début de la paie de deux mois d’arriérés des salaires des cadres et agents de la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP) à savoir septembre et octobre 2021, a été marquée par une forte agitation observée dans les rangs des grévistes.

       On laisse entendre, dans les couloirs du bâtiment adminstratif que les grévistes ont été victimes de l’intox, selon laquelle, ils ne toucheront seulement un mois de salaire. Cette mauvaise alerte les a énervés au point qu’ils étaient chauffés à blanc, prêts à casser les certains bureaux,  Une fois de plus les pneus ont été brûlés à souhait, expression de leur ras-le-bol.  Certains bureaux ont été caillassés et des vitres cassés.

       Pourtant, ils s’étaient présentés dès 7 heures du matin pour récupérer leurs salaires de septembre et octobre, bravant ainsi la dame pluie.  

       Toute tentative de calmer leur colère pour éviter le pire a été sans succès durant toute la matinée. Plus heures passaient, la tension ne faisait que monter d’un cran.

       Vers 16 heures, le Vice-Président de l’Intersyndicale, Suki, a pris la parole à la place  dite «Golgotha», avec tout les risques pour rassurer les grévistes que le principe de la paie de deux mois était est acquis.  Et de renchérir que les services de la chaine de paie  de  la SCTP ont travaillé d’arrache-pied dans la confection des listings, lesquels étaient déjà envoyés à la SOFIBANQUE, et que toutes les dispositions sont déjà prises pour que ce mercredi 3 novembre 2021, l’opération  de paie débute à partir de 9 heures.

Laquelle opération se fera selon les orientations de Direction Générale sous la signature du Directeur Général adjoint, Jean-Pierre Bambi Panzu, dans les sites suivants: Kinshasa et Axe fleuve

1. Administration générale au bâtiment administratif

.2. Port de Kinshasa au bâtiment Palace/PK

3. PTF & Axe Fleuve & Gare à l’immeuble KILOU

4. Chemins de fer à la Gare centrale

5. Chantier Naval au bâtiment /DCN

6. Services généraux au CMS

II. Kongo central

– Ligne CFMK à Mbanza-Ngungu

– Matadi au port de Matadi

– Boma au port de Boma

– Banana au port de Banana.

Cependant, il y a lieu de signaler que les «retraités debout» ne sont pas pris en compte, et ont décidé de saisir le ministre des Transports, Voies de Communications et Désenclavement, Chérubin Okende Senga. Pourtant, il sont assimilés aux actifs par manque de fonds pour payer leurs indemnités de sorties.

Jean-René Ekofo

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •