Samih Jammal et Mutima Sakini restent en prison

0
265

Samih Jammal, responsable de l’entreprise Samibo Congo Sarl et Mutima Sakini, directeur général de l’Office des Routes vont devoir prendre leur mal en patience en attendant le dénouement du dossier judiciaire qui les oppose au ministère public. Sous mandat d’arrêt provisoire, les deux inculpés ont vu leurs requêtes de demande de liberté provisoire rejetées par le tribunal de paix de Matete.

            Après 15 jours antérieurs, ces deux inculpés seront encore gardés 30 jours supplémentaires sur décision du tribunal de paix de Matete rendue le samedi 18 avril 2020. Procédure conforme au code pénal lorsque le magistrat estime qu’il est impérieux de garder l’inculpé en détention pour une raison quelconque. Ce magistrat, après avoir mis en détention provisoire de 5 jours, a la possibilité de garder en détention l’inculpé moyennant une ordonnance.

            En effet, ces deux inculpés, comme bien d’autres, sont soupçonnés  d’avoir détourné des fonds alloués à leurs entreprises dans le cadre des travaux  du programme d’urgence du Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo. Ces travaux, à impact visible, sont présentés comme une empreinte que voudrait marquer le Chef de l’Etat aux  premières heures de son accession à la magistrature suprême.

            Pour ce qui est des routes par exemple, il est important de souligner que nul n’est sans ignorer que le développement d’un pays commence par les voies de communication. Une route en bonne état est un élément majeur pour le développement économique d’une contrée. Elle va favoriser non seulement l’évacuation des produits agricoles mais aussi l’émancipation de la population à travers des échanges divers.

            Avec ces interpellations et incarcérations, la justice congolaise vient de marquer un tournant décisif en ce qui concerne la lutte contre l’impunité longtemps décriée et qui constituait un frein au développement de la nation.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •