Saak Saakoul 1er immortalisé au festival de Kimpese

0
244

La cité de Kimpese, dans le district de Cataractes, dans la province du Kongo Central, va vibrer au rythme du festival socioculturel dénommé « Sika Ngoma ». Inauguré depuis 2014, cet événement a pour défi d’attirer les projecteurs de l’opinion nationale et internationale sur la cité de Kimpese, terroir de Tata Tuluka Yaya Désiré dit « CHEZ YAYA »,  inspirateur de l’association « NTI WA MIANZI » (arbre bien enraciné dans le sol en Kikongo), organisatrice du festival.

A en croire les organisateurs, ce festival comportera plusieurs volets d’activités, notamment économique,  avec une exposition des œuvres d’art et spectacles d’artistes (peintres, sculpteurs, comédiens..) et artisans. Il est prévu aussi une présentation des spécialités culinaires de la région par des restaurateurs ainsi que la participation des opérateurs économiques locaux  pour promouvoir leurs  produits et services;

Au chapitre historique et touristique,  les organisateurs vont promouvoir des sites touristiques et monuments historiques  du district des Cataractes méconnus du grand public. Dans le lot, on cite les Chutes de Vampa, les roches de Lovo, le mont Mbangu, le marché de Lufu, le Centre de formation de Kimpese (CIVAK) qui forme la jeunesse dans le métier de l’agroalimentaire, etc.

Enfin, le volet culturel connaîtra l’organisation de concerts  et spectacles avec la participation des groupes folkloriques et orchestres du District et d’ailleurs. « Kinshasa n’étant pas le Congo, notre objectif est de montrer que l’arrière-pays regorge de créativité et de talents. A travers le festival de Kimpese, le premier organisé au Kongo Central, nous voulons faire connaitre au grand public les richesses culturelles et touristiques de notre cité Kimpese, du Territoire de Songololo et du District des Cataractes », a appuyé Roger Tuluka, un des animateurs de l’Asbl Mianzi.

A travers ce festival, poursuit-il, nous voulons promouvoir les talents cachés de la jeunesse de notre Territoire, de notre province. Dans ce cadre, le prix Saak Saakul 1er (fils du terroir et musicien congolais de renom du trio Madjesi) sera décerné aux artistes révélation du festival.

Le trio Madjesi, convient-il de rappeler, est ce groupe des années 74’ composé d’un Zaïrois, d’un Congolais de Brazza et d’un Angolais, précurseur de l’intégration régionale et modèle d’une coexistence pacifique entre les peuples d’Afrique.

« A travers ce festival, nous voulons jeter un pont entre les jeunes de la RDC et d’ailleurs pour faire de Kimpese

 le haut lieu de la culture au Kongo central et de rencontre de la jeunesse », a-t-il conclu, tout en rappelant que la 1ère édition avait drainé un millier de festivaliers venus découvrir la cité de Kimpese.

Tshieke Bukasa

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •