Rumeurs sur le général Kalume…

0
199

Le général Denis Kalume Numbi, ancien ministre du Plan sous le régime de Mzee Laurent-Désiré Kabila et de l’Intérieur sous Joseph Kabila, actuellement Commissaire Général du Commissariat Général du Cinquantenaire, est au centre des rumeurs les plus folles qui courent à travers Kinshasa depuis le week-end. Aux dires de certaines sources qui revendiquent la maîtrise de son dossier, il serait en état d’arrestation. Son lieu de détention serait même précisé : ANR (Agence Nationale des Renseignements). 

            Mais c’est le grand flou au sujet des mobiles qui seraient à la base de ses ennuis politiques ou judiciaires. A en croire certaines personnes, sa gestion des fonds destinés à l’organisation des festivités des 50 ans du pays poserait problème. D’autres soutiennent qu’il serait impliqué dans l’affaire Munene.

Au regard de l’agitation qui a terriblement gagné la «Ville haute », Le Phare s’est trouvé en devoir de se renseigner. Selon les investigations du quotidien de l’avenue Lukusa, le général Denis Kalume est libre de tous ses mouvements. Il passe le plus de son temps chez lui, dans sa résidence de Gombe, dans le dessein bien arrêté de se remettre du stress de la grande activité qu’il a déployée, avec ses proches collaborateurs du Commissariat Général du Cinquantenaire, pour la réussite de la 50me édition de la fête de l’indépendance nationale.

            Mais, qui est ou qu’est-ce qui est à la base de folles rumeurs touchant à la personnalité de ce  haut galonné de l’armée nationale, lesquelles ne semblent toujours pas faiblir ? Pourquoi Denis Kalume et pas un autre ?

            Il est possible que dans cette ville de Kinshasa où la radio-trottoir dispose de puissants émetteurs et d’un réseau dense de « communicateurs », certains esprits aient fait tourner rapidement leur imagination et établi une connexion entre l’affaire Munene et le général Kalume. L’effet recherché serait peut-être d’accroître la psychose au niveau de la « Ville haute » et de pousser des innocents à la faute.

Kimp.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*