Ruberwa : le Dialogue n’est pas à confondre avec les Concertations

0
153

ruberwaDans le cadre de la poursuite des consultations qu’il a démarrées le lundi 1er juin 2015, le Chef de l’Etat, Joseph Kabila,  a conféré pour la journée d’hier jeudi 4 juin avec deux délégations des personnalités politiques sur les trois initialement attendues. Il s’agit de la délégation du RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie) sous la conduite de son président, Azarias Ruberwa et de celle des personnalités politiques conduite par Clément Kanku. La délégation des personnalités politiques conduite par Steve Mbikayi était déjà sur place, mais n’a pas pu rencontrer avec le chef de l’Etat.

C’est par Azarias Ruberwa, président du RCD (Rassemblement Congolais pour la Démocratie) que Joseph Kabila a débuté ses entretiens du jour, actuellement au stade des acteurs politiques.

Livrant ses impressions à la presse à l’issue de son audience avec le Chef de l’Etat, A. Ruberwa a dit que leur tête-à-tête était axé sur le dialogue politique. A ce sujet, il a indiqué avoir démontré au Chef de l’Etat la nécessité d’organiser cette rencontre entre Congolais en vue de discuter des problèmes du pays d’aujourd’hui et de demain.

Pour lui, il y a des problèmes qui se posent au pays et qui ne peuvent trouver de solution en dehors du dialogue politique. D’où sa conviction pour la nécessité d’organiser le dialogue.

Concernant les élections locales et provinciales prévues cette année par la Ceni (Commission Electorale Nationale Indépendante), Azarias Ruberwa suggère leur report à plus tard, soit en 2017.

Il justifie sa proposition de report par l’analyse des paramètres socio-économiques actuels du pays qui restent marqués par l’absence de voies de communication et des infrastructures appropriées pour organiser ces scrutins.

En outre, il dit redouter que leur organisation précipitée ne puisse provoquer des tensions au pays. Raison pour laquelle il conseille leur report à plus tard.

Le président du RCD a fait la même proposition de report en ce qui concerne la mise en place ou l’installation des 26 provinces. Tout en souscrivant au découpage en vue de l’efficacité de l’administration du territoire national, il estime que cela n’est pas l’essentiel pour le moment, avant de conseiller le gel de l’exécution de cette réforme administrative. « Il faut aller à l’essentiel », a-t-il insisté.

Par ailleurs, A. Ruberwa fait remarquer que le dialogue politique dont question n’est pas à confondre avec les concertations nationales tenues en 2013, à Kinshasa.

         Répondant à la question relative à la finalité du dialogue, il dit que le but visé est d’obtenir l’organisation réfléchie des élections en République Démocratique du Congo.

Clément Kanku pour un dialogue inclusif

         Deuxième à être reçu et dernier invité pour la quatrième journée des consultations de Joseph Kabila, Clément Kanku wa Tshibuabua a renseigné que son entretien avec le Chef de l’Etat a tourné autour de quelques sujets d’actualité. A savoir : le respect de la Constitution, le dialogue politique, le calendrier électoral consensuel, la réouverture des médias proches de l’opposition fermés, etc.

         Tout en soutenant l’organisation du dialogue politique, il tient à ce que l’objet et les termes de référence de la rencontre entre Congolais soient clairement définis.

En plus, Clément Kanku insiste pour que le dialogue soit inclusif pour éviter de revenir à la case départ comme c’est le cas pour les concertations nationales.

« Il faut dialoguer plutôt que suivre Malumalu sur la vidéoconférence », a-t-il déclaré en signe de protestation contre le travail de la Commission Electorale Nationale Indépendante.

Joseph Kabila : 44 bougies

         On ne peut boucler la ronde des consultations d’hier 4 juin sans faire allusion à l’anniversaire du chef de l’Etat qui, selon certaines indiscrétions, aurait interrompu les entretiens pour rentrer fêter en famille.

D’un air très détendu, pour marquer le jour de son anniversaire d’un cachet spécial, il est sorti de son bureau pour poser avec les journalistes et photographes qui l’accompagnent dans la couverture médiatique depuis l’ouverture des consultations le lundi 1er juin dernier.               Dom   

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •