Réunion d’Addis Abeba : des journalistes africains sensibilisés à leur engagement pour les infrastructures

0
75

C’est le lundi 5 novembre 2018 que s’est ouverte à l’Intercontinental d’Addis-Abeba, en Ethiopie, la réunion des journalistes membres du réseau Pida (Programme de Développement des infrastructures en Afrique). Ce forum, qui se tient du 4 au 9 novembre 2018, est organisé à l’initiative  de la Commission de l’Union Africaine, en partenariat avec l’agence du Nepad et la GIZ (agence de coopération allemande).

L’objectif visé est de permettre aux journalistes membres de ce réseau de mieux partager leurs expériences professionnelles par rapport aux projets du Pida à travers le continent, d’élargir leurs connaissances, de faire l’évaluation du parcours accompli après la rencontre de l’année passée à Abidjan, en Côte d’ivoire, d’anticiper sur la « Semaine du Pida » qui va se tenir vers la fin du mois.

Il sied de signaler que la réunion est pilotée par Labban Cliff Coach Producer of Top in Business, East African Voices  Producer et Deputy  Director  of Communication president s Delivery  Unit(PDU).

Sophian Nesri, chargée de communication au département de l’Infrastructure de l’Union Africaine a, son mot d’accueil au nom de la Commission de l’Union Africaine(CUA), souligné que cette réunion offre aux participants l’opportunité de passer en revue les faiblesses et les forces du réseau des journalistes membres du Pida. Elle a estimé que ce réseau devrait être plus actif afin de mieux faire sentir son impact dans la couverture des projets liés aux infrastructures en Afrique.

Elle a rappelé à tous que leur contribution est fort précieuse pour assurer une plus grande visibilité des projets d’infrastructures, surtout  que le Pida vient d’être doté d’un nouvel ambassadeur en la personne Raila Ondinga, originaire du Kenya.

De son côté, Yakoubo Traoré, consultant auprès de la Commission de l’Union Africaine (CUA), a retracé la cartographie du Pida à l’intention des anciens comme des nouveaux membres. Il a notamment indiqué que le Pida est un plna de développement des infrastructures au niveau continental initié depuis 2012 et endossé par les chefs d’Etats africains. Son cahier de charges s’articule autour de 51 programmes éclatés en 400 projets.

Les projets Pida sont appelés à répondre aux problèmes d’électricité, de transport, de régulation du secteur informatique à travers le développement de la communication, etc. Il a signalé que la mise en œuvre du Pida s’évalue à moyen et long terme.

Il a rappelé, à cet effet, que la première phase court de 2012 à 2020. Quant à la deuxième, elle s’échelonne de 2020 à 2030), et comprend l’élaboration du plan d’action prioritaire tandis que la troisième phase couvre la période de 2030 à 2040.

Yakouba Traoré a précisé qu’en réalité, les projets du Pida sont ceux à caractère national et régional, exécutés à travers le continent. C’est en avril 2019 que pourrait intervenir le round de consultations pour la mise en œuvre de la seconde phase.

 

Melba Muzola envoyée spéciale à Addis-

Abeba

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •