Retour triomphal du président du Rassemblement à Kinshasa : F. Tshisekedi « Nikki Haley est porteuse d’une bonne nouvelle pour les Congolais… »

1
868

Félix Tshisekedi, président du Rassemblement des Forces Politiques et Sociales Acquises au Changement, est rentré à Kinshasa hier jeudi 26 octobre 2017 à la mi-journée, par l’aéroport international de N’Djili. Accueilli à sa descente de l’avion de Kenya Airways en provenance de Nairobi par le staff de l’UDPS et de nombreux combattants que la
police n’a pu empêcher, curieusement, de se masser devant le périmètre immédiat des installations aéroportuaire, son cortège s’est trouvé englouti dans une foule compacte qui a envahi le boulevard Lumumba à partir du quartier Mikondo.

La nouvelle de son retour s’étant répandu comme une traînée de poudre, les deux bandes du boulevard Lumumba ont été prises d’assaut par une marée humaine indescriptible. Surpris et dépassés, les éléments de la police ont assisté impuissants au déferlement de la foule sur cette artère. Accompagné de chansons, danses, cris de joie, trompettes du
genre « vuvuzela », sifflets, tambours, calicots, drapelets …de Kingasani à Limete, en transitant par Masina et NDjili, F. Tshisekedi n’a pu atteindre la résidence de son père et siège du Rassemblement, sur la rue Pétunias, à Limete que vers 17 heures.

Compte tenu de la présence de nombreux combattants et sympathisants
sur le lieu, il a dû improviser une adresse en lieu et place de la
conférence de presse préalablement programmée.
Dans son message, Félix Tshisekedi a confirmé qu’il est revenu
précipitamment à Kinshasa en vue d’échanger, ce vendredi, avec Nikki
Haley, l’ambassadrice des USA aux Nations Unies. Il a révélé, à cette
occasion, que la précitée était « porteuse d’une très bonne nouvelle
pour les Congolais ». A la nombreuse foule qui attendait avidement le
contenu de cette « bonne nouvelle », le président du Rassemblement a
recommandé un peu de patience.
A en croire Félix Tshisekedi, il va la porter à la connaissance de la
communauté nationale après sa rencontre avec Nikki Haley. Mais d’ores
et déjà, il a fait savoir aux forces politiques et sociales acquises
au changement que leur victoire est toute proche, car la peur a
effectivement changé de camp. En dépit des intimidations et des
violences telles que celles qu’il venait de vivre personnellement à
Lubumbashi, a-t-il souligné, les jours des hommes au pouvoir à
Kinshasa son comptés. La nouvelle transition, a-t-il répété, se fera
sans Kabila.
Félix Tshisekedi a profité de la circonstance pour féliciter le
courage et la détermination des cadres et militants du Rassemblement à
Lubumbashi qui, malgré les répressions brutales et répétées des forces
de l’ordre, ont tout fait pour manifester leur fidélité aux mots
d’ordre de la hiérarchie de cette méga plate-forme politique. Il a
adressé également ses remerciements à tous les cadres et militants de
la véritable opposition qui constituent désormais un large et compact
front commun contre les forces du statu quo. Aux uns et aux autres, il
a recommandé de garder l’espoir car le régime en place vit ses
derniers moments.
S’agissant de sa tournée provinciale, Félix Tshisekedi a indiqué
qu’après le Katanga, la prochaine étape sera le grand Kasaï, où il va
se rendre prochainement pour réconforter les victimes des violences,
massacres et autres atteintes aux droits de l’homme perpétrées par les
forces régulières. Le Bandundu devrait constituer la 3me étape.
Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.