Ressources Hydrauliques et Electricité : le Ministre d’Etat Muhanzi Mubembe pour la continuité positive du programme d’urgence

0
112

Vingt-quatre heures après sa prise de fonctions, le ministre d’Etat et ministre des Ressources Hydrauliques et Electricité, Eustache Muhanzi Mubembe, a tenu à s’imprégner des réalités de son ministère, afin de prendre le taureau par les cornes. Tour à tour, accompagné de son vice-ministre Papy Mpungu, sous la conduite du directeur de cabinet sortant, le ministre d’Etat a palpé du doigt les réalités des services comme le Pool technique composé des conseillers techniques chargés de l’électricité, de l’eau, des énergies nouvelles, des études techniques rattachées à la société nationale d’électricité, les conseillers chargés d’études, conseillers chargés des questions politico administratives ainsi que le Pool de saisie.

            Cette visite était une manière de permettre une communion parfaite avec les membres de son cabinet et de faire asseoir son action qui s’inscrit dans la vision générale du gouvernement telle que résumée par le Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, et le premier ministre sylvestre Ilunga Ilunkamba. Vision qui, à court terme vise au sein de son ministère, à veiller sur le bon achèvement des projets repris dans le programme des 100 jours du Président de la République. Il s’agit de planifier avec l’ensemble du gouvernement de la République tous les autres projets prioritaires afin de soulager au plus vite les souffrances du peuple congolais à travers le slogan « le peuple d’abord ».

A moyen terme, il est question de conduire un programme national de maintenance des infrastructures visant à consolider celles existantes et les réalisations des 100 jours du Chef de l’Etat; relancer et finaliser les projets déjà lancés mais qui peinent à aboutir, comme la centrale hydroélectrique de Katende, la distribution d’eau potable à Lubutu; finaliser les études des plans intégrateurs régionaux afin de mieux positionner le pays dans les partenariats d’intérêts avérés; sensibiliser la population à l’usage rationnel des ressources tant hydrauliques que le courant électrique en adoptant une attitude générale plus responsable en vue de permettre une distribution plus équitable du peu produit par le pays. Par usage rationnel, il faut entendre le fait de ne pas laisser couler l’eau dans les ménages, écoles, camps militaires, hôpitaux…Diversifier les sources de production d’énergie électrique à usage tant domestique qu’industriel afin de capitaliser les énormes potentiels dont regorge la RDC tels que l’énergie solaire, éolienne, des gaz naturels, énergie thermique ainsi que nucléaire.

            A long terme, dans une synergie bien comprise, la réalisation des objectifs de développement  durable constituera l’essentiel des actions, avec la finalisation des projets de grande envergure dans lesquels le pays est associé. Développer des stratégies de développement durable tenant compte de toutes les exigences environnementales et écologiques mais répondant aux attentes légitimes du bien-être du peuple congolais.

Yves Kadima

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •