Rentrée scolaire 2018 : le ministre de l’EPSP a lancé la campagne d’inscription de 2.000.000 enfants

1
233

Gaston Musemena Bongala, ministre de l’Enseignement Primaire,
Secondaire et Professionnel (EPSP) a procédé hier mardi 21 août 2018 –
dans la concession de l’Armée de l’Armée du Salut abritant l’EP 3 et 4
Kabinda, dans la commune de Kinshasa – au lancement officiel de la
Campagne d’inscription à l’école pour l’année scolaire 2018-2019.
Plusieurs autorités nationales et provinciales, en compagnie des
associations des parents et des partenaires techniques et financiers
ont participé à cette activité. Dans son discours de lancement, le
Ministre de l’EPSP a indiqué que la Campagne d’inscription 2018-2019
constituait une action significative dans la mise en œuvre de la
Stratégie Sectorielle de l’Education et de la Formation
(SSEF-2016-2025). Cette stratégie, faut-il encore le rappeler, est un
programme global du Gouvernement de la République – endossé par les
partenaires techniques et financiers – qui vise à atteindre l’accès,
l’accessibilité, la qualité de l’enseignement et la bonne gouvernance
de notre système éducatif ; et cela pour tous les enfants congolais,
où qu’ils vivent.
Gaston Musemena a indiqué que la présente campagne d’inscription vise
essentiellement 2 millions d’enfants de 6 à 7 ans qui doivent
s’inscrire en première année primaire. a lancé un appel pressant à
tous les responsables : parents, tuteurs, etc. ayant un enfant à la
maison de l’amener à l’école pour l e faire inscrire et tout faire
pour le maintenir à l’école jusqu’à la fin de l’année scolaire et du
cycle primaire tout en entier. Il a précisé que de cette façon, ces
enfants pourront bénéficier de la mise en œuvre progressive de la
politique de la gratuité de l’enseignement primaire dans les écoles
publiques. Le ministre a aussi estimé que cette campagne est
importante dans le cadre du processus devant conduire notre pays à
l’atteinte de l’Objectif de Développement Durable 4 qui vise à
garantir, d’ici 2030, une éducation de qualité à tous les enfants. Il
a rappelé que des enquêtes ont révélé qu’il existe dans notre pays
7.375.876 EADE (Enfants et Adolescents vivant en Dehors de l’Ecole) de
5 à 7 ans. Parmi eux, 2.101.871 enfants, soit 42,7%, sont âgés de 6 à
7 ans. Ces EADE sont plus nombreux en milieu rural, dans les zones de
conflits et de forte production minière.

L’UNICEF pour une inscription massive des enfants à l’école

Avant de clore son discours, le ministre de l’EPSP a salué
l’initiative de l’UNICEF de procéder à un bilan, après plusieurs
années de campagne, par une revue analytique de ces campagnes ; revue
dont on attend les résultats d’ici fin 2018. Auparavant, Dr Gianfranco
Rotigliano, représentant de l’UNICEF en RDC, a invité tous les acteurs
du secteur et les parents à se mobiliser pour une inscription massive
en première année primaire de tous les enfants concernés, sans aucune
discrimination. A cet effet, il a rappelé qu’il ne suffisait pas
seulement de faire inscrire les enfants  à l’école, mais il était
également du devoir de parents et de tous les partenaires éducatifs de
les maintenir à l’école, en vue de leur permettre d’accéder à une
scolarité complète et d’acquérir les compétences nécessaires à leur
développement et à celui de la nation tout entière.
Au nom des parents, un représentant de l’Association Nationale des
parents d’élèves et étudiants du Congo (ANAPECO) a pris la parole pour
soutenir cette campagne d’inscription à l’école et la Réforme scolaire
déjà entamée. Il y a eu aussi une élève qui a remercié le Gouvernement
et l’Unicef d’avoir organisé cette campagne. Elle a enfin souhaité que
la même attention des décideurs se porte sur les conditions
socioprofessionnelles de leurs enseignants pour qu’ils puissent bien
les encadrer.
SAKAZ

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.