Rentrée scolaire 2013 : E. Rubuye recommande le respect des instructions officielles

0
142

Zemanta Related Posts ThumbnailImmédiatement après la fin du congé administratif des chefs d’établissements scolaires, agents administratifs, les directeurs provinciaux de trois provinces éducationnelles de la Ville-Province de Kinshasa – à savoir EPSP/Kin-Ouest, EPSP/Kin-Centre et EPSP/Kin-Est – ont tenu le samedi 24 août 2013, des réunions pour sensibiliser tout ce monde à la réussite de la rentrée scolaire du 02 septembre. Emérance Rubuye, directeur provincial de l’EPSP/Kin-Centre accompagnée des responsables de l’inspection provinciale de l’EPSP et du SECOPE Kin-Centre, s’est acquittée de son devoir invitant tous ses collaborateurs de tous les réseaux d’enseignement aussi bien non-conventionné que conventionnés et privés agréés de sa juridiction au Lycée Toyokana, dans la commune de Kasa-Vubu.

Pour arriver à une bonne réussite de cette rentrée des classes, Emérance Rubuye leur a conseillé le respect strict des instructions officielles de la hiérarchie. Elle a rappelé le principe «celui qui respecte les instructions pèche moins» et insisté sur le respect du calendrier scolaire, du programme officiel des matières tout en soulignant l’importance de toutes les instructions qui encadrent cette rentrée scolaire sur tous les plans : administratif, pédagogique et financier. Pour elle, les gestionnaires et responsables d’écoles doivent veiller sur la gratuité des inscriptions ou de réinscriptions à tous les niveaux ; au bon accueil des élèves, particulièrement des nouveaux entrants pour leur donner le  goût de la fréquentation scolaire ; à  créer des espaces d’éveil au niveau primaire, conformément aux contrats de performance signés avec le Secrétariat général de l’EPSP. Enfin, elle a rappelé l’interdiction de ne pas rendre obligatoire l’achat à l’école d’uniforme et des fournitures scolaires.

            De son côté, le responsable de l’Inspection provinciale de l’EPSP/Kin-Centre s’est penché sur la problématique des écoles à pyramides renversées et des chefs d’établissements suspendus à cause des résultats néants aux trois dernières sessions  de l’Examen d’Etat (2011, 2012 et 2013). Par ailleurs, le directeur de SECOPE/Kin-Centre a demandé une bonne collaboration de tous les responsables scolaires pour une bonne gestion et mécanisation des dossiers des agents. La rencontre s’est terminée par un débat d’éclaircissement sur certains points qui n’étaient pas bien compris par l’assistance.

SAKAZ  

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

*