RDC-Rwanda : encore un incident frontalier au Nord-Kivu

0
168

Un nième incident frontalier entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda s’est produit hier lundi 18 octobre 2021 près de la localité de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo. Selon le porte-parole de la 34me Région Militaire, le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike Kaiko, des éléments de l’armée rwandaise ont traversé la frontière, sans motif connu, et occupé six villages congolais pendant plusieurs heures.

         Cette situation a donné lieu à une riposte des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo), qui ont fini, au terme des échanges de tirs avec les « envahisseurs »,  par repousser ceux-ci hors du territoire national. La même source signale que sur leur chemin de retour, les soldats rwandais ont commis des actes de pillages des biens des civils, contraignant ceux-ci à quitter leurs maisons, pour se répandre dans la forêt environnante. A la mi-journée d’hier, la situation était sous contrôle.

         Le lieutenant-colonel Guillaume Ndjike a laissé entendre que les FARDC comptent saisir, dans un bref délai, le Mécanisme Conjoint de Vérification de la CIRGL (Conférence Internationale sur la Région de Grands Lacs) pour chercher à connaître le mobile de l’incursion de l’armée rwandaise en territoire congolais.

         Réagissant aux accusations de la partie congolaise, l’ambassadeur du Rwanda à Kinshasa, Vincent Karega, a rejeté la thèse d’une incursion de l’armée de son pays au Nord-Kivu. A l’en croire, des soldats rwandais pourchassaient des trafiquants porteurs des colis suspects près de la frontière commune, en territoire rwandais. L’un d’eux s’est retrouvé en territoire congolais, ce qui a donné lieu, selon lui, à des tirs en l’air entre militaires congolais et rwandais, sans plus. Il n’y aurait eu ni affrontement armé, ni pillages.

         Vincent Karega a soutenu que les incidents frontaliers sont courants entre les armées des deux pays, compte tenu de la difficulté de déterminer, à l’œil nu, le tracé de la frontière. A son avis, les relations congolo-rwandaises sont au beau fixe. La preuve en est que pas plus tard que le week-end dernier, il était présent à Goma dans le cadre de la reprise de la desserte de cette ville par Rwandair.

LP

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •