RDC-Madagascar : Fatshi…l’inattendu « 12me homme »

0
88

Bien qu’homologué dans la douleur par la CAF (Confédération Africaine de Football), le stade des Martyrs de la Pentecôte était interdit d’accès au public pour le match RDC-Madagascar d’hier jeudi 07 octobre 2021, comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. Pendant que des millions de sportifs congolais se désolaient de ne pouvoir apporter aux Léopards le soutien moral dont ils avaient tant besoin pour rebondir au sein du Groupe J, ils ont vu surgir du ventre de la tribune VIP un « 12me homme » inattendu : Félix Antoine Tshisekedi.

Vêtu d’une vareuse aux couleurs de l’équipe nationale, le Chef de l’Etat a créé une onde de choc qui a impacté positivement le moral des troupes de l’entraîneur Hector Raul Cuper, qui ont bien saisi le message dont il était porteur : victoire impérative. Dans un stade vide, car frappé de huis clos par la CAF, les faits et gestes du Président de la République étaient suivis par des millions de téléspectateurs sur les petits écrans, autant que ceux des coéquipiers du capitaine Chancel Mbemba sur le terrain.

            Comme dopés par la présence du premier sportif congolais, les Léopards ont rapidement pris de l’ascendant sur les « Barea », qui ont opté pour la défensive. Après avoir longtemps cherché la faille, ils l’ont finalement trouvée à la 35me minute, grâce un tir de Chadrak Akolo. Naturellement, Félix Antoine Tshisekedi s’est levé pour applaudir l’exploit. La mi-temps a surpris les deux équipes avec cette maigre mais précieuse avance des Congolais au tableau d’affichage.

            Au retour des vestiaires, les Malgaches sont revenus sur le terrain avec la ferme intention de revenir au score. Tandis que de leur côté, les poulains de Hector Raul Cuper cherchaient à corser l’addition. Après des ratages de part et d’autre, la chance a une fois de plus souri aux Congolais. En effet, à la 75me minute de jeu, Edo Kayembe a été fauché dans la surface de réparation, faute sanctionnée par un penalty.

            On a vu le Président de la République se mettre debout, les yeux rivés sur l’exécuteur de la sentence, Dieumerci Mbokani, priant intérieurement de le voir ne pas gaspiller cette opportunité de faire le break. Sans trembler, le buteur-maison des Léopards a soulagé le Président de la République et son peuple, en portant le marquoir à deux buts à zéro. Des millions de Congolais ne demandaient pas mieux que cette marge de sécurité, protégée jusqu’au bout par onze acteurs sur le terrain, porté à bouts de bras par le 12me homme, le premier d’entre les Congolais lui-même.

            Crédités de 5 points en trois matchs, derrière le Bénin (7pts), vainqueur de la Tanzanie par 1-0, mais devant ce dernier pays (4 points) et Madagascar (0 points), les Léopards ont un terrible challenge à tenir ce dimanche 10 octobre à Antanarivo, pour le compte de la 4me journée à savoir, arracher trois autres points devant le même adversaire ou, à défaut, prendre un point. Dans tous les cas de figure, la défaite est interdite, car synonyme d’hypothèque des chances de qualification.

Kimp

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •