RDC-Congo/Brazza : Patient Sayiba signe un contrat de collaboration avec le Conseil Congolais des Chargeurs

0
114

« L’Ogefrem est déterminé à maximiser les recettes afin de  renflouer les caisses de l’Etat. Cet établissement public fait partie des piliers économiques du pays pour une meilleure rentabilité financière au profit du trésor public et des chargeurs (qui n’est autre que toute personne physique comme morale qui effectue le commerce extérieur) », avait déclaré Patient Sayiba aux étudiants de la faculté d’Economie de l’Université de Kinshasa. En effet, cette nouvelle politique managériale de l’actuel directeur général de l’Office de Gestion du Fret Multimodal, Patient Sayiba Ntambwe, s’est concrétisée avec la signature du contrat de collaboration  entre l’Ogefrem et le Conseil Congolais des Chargeurs (CCC) de la République du Congo, par le biais du directeur général Séraphin Mouendzi, liant désormais les deux conseils des Chargeurs, le vendredi 05 avril 2019, à Kinshasa au siège de l’Ogefrem.

            «Se référant aux recommandations de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC) et de l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA), les deux conseils de chargeurs ont exploré les voies et moyens en vue d’asseoir une collaboration mutuellement avantageuses entre eux. C’est dans cette optique qu’ils ont identifié les domaines d’intérêts communs permettant de concrétiser leur collaboration réciproque. Il s’agit notamment de : – la promotion des actions d’assistance aux chargeurs et de facilitation ; la couverture du fret  en transit à destination de deux pays ainsi que du fret  transfrontalier et contrôler l’application de la réglementation régissant les transports dans le deux pays », souligne le communiqué final des travaux de concertation  entre l’Ogefrem et le Conseil Congolais des Chargeurs (CCC). Signé par  Kamwanya Kalemuna Justin Lem’s (assistant administratif et financier /DG de l’Ogefrem) et  Mouangoli Amenghas Jean de Dieu (directeur technique du CCC), ce communiqué final est fruit d’un travail  de dur labeur des dirigeants de ses deux établissements publics. Ainsi, la mise en commun  a pris trois jours  (du 03 au 05 avril 2019, à Kin) dont la matérialisation a abouti à la signature d’un protocole d’accord.

Kinshasa-Brazza : un contrat gagnant-gagnant

            «On reconnait l’artisan par ses œuvres ». Le présent contrat démontre à quel niveau les deux directeurs généraux ont décidé de sceller un contrat d’amitié, de fraternité et de sympathie.

            Très fier et content de ce contrat, le n°1 de l’Ogefrem a, devant la presse, souligné que la RDC et le Congo-Brazzaville sont deux chambres dans une même maison appelée ‘’Congo’’. « Il y a  beaucoup d’hommes d’affaires de la RDC qui transitent par le port de Brazza. Raison pour laquelle, il est important de collaborer et rendre nos entités aéroportuaires de sources de financement quantitatives  et qualitatives au profit de nos deux Etats », a fait savoir, à la presse congolaise, Patient Sayiba Ntambwe.

            Prenant la parole après la signature dudit contrat, le D.G du CCC, Séraphin Mouendzi, a déclaré que «ce contrat est une très grande satisfaction pour nous, étant donné que le Conseil Congolais des Chargeurs (CCC), n’a que 18 ans d’existence et l’Ogefrem a 39 ans d’existence». Selon lui, le contrat signé entre un pays et son pays frère fera en sorte que le CCC acquiert une nouvelle expérience et devienne plus fort. « Ce contrat est très avantageux. Il n’y a jamais eu de collaboration entre nos deux entreprises. C’est le D.G Sayiba qui  a accepté de nous recevoir. Ceci va booster le commerce transfrontalier. Chez nous avec le besk, et ici par la FERI  (la fiche électronique de renseignement d’importation), ce n’est que le début…. A cet effet, nous devons former nos équipes pour qu’ensemble nous puissions  développer notre  commerce extérieur. Ceci fera que nous  ayions la traçabilité de différents frets et nos pays auront des bénéfices grâce à la tracabilité du fret de nos pays. C’est dans l’intérêt de nos deux Etats et surtout des hommes d’affaires congolais. C’est ici l’occasion de demander solennellement au D.G de venir chez nous », a-t-il  souligné.

Un contrat signé grâce à la détermination de Patient SAYIBA

            «On reconnait un homme fort lorsqu’il parvient à relever les défis et surmonter les obstacles», dit-on. Cet adage est la parfaite illustration de la détermination de l’actuel gestionnaire de l’Ogefrem qui, depuis sa nomination, s’est lancé dans une campagne de sensibilisation et mobilisation auprès des investisseurs et opérateurs économiques du monde à  utiliser les produits et services de l’Ogefrem, Son combat est d’aider les opérateurs économiques congolais à labéliser les produits de la RDC. Pour gagner ce pari, il est important de multiplier les efforts pour que le transport multimodal soit une clé et une opportunité pour booster l’économie congolaise.

Dorcas NSOMUE

  • 3
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •